Fiches Conseils

Fiche Chat N° 01. Mon chat son adoption et son arrivée à la maison

Quelques notions de base Le chat est devenu l’animal de compagnie le plus populaire en Europe. S’il a déjà été décrit comme étant un être asocial, de nos jours, les avis ont bien changé à son égard. Bien qu’il soit très différent du chien, le chat a, lui aussi, besoin d’interaction et, surtout, d’affection ! Quand vous adoptez un chaton ou un chat, vous devez décider s’il vivra seulement à l’intérieur ou s’il pourra aller dehors. Les deux situations comportent des avantages et des inconvénients. Les chats qui vont dehors sont plus exposés aux maladies et leur espérance de vie peut être beaucoup plus courte que celle des chats d’appartement, car ils peuvent se faire frapper par une voiture, se faire attaquer par d’autres animaux et attraper des parasites internes et externes, comme des puces, des vers et des otodectes (parasites des oreilles). Par contre, si votre chat ne va jamais dehors, vous devez voir à le stimuler mentalement et physiquement, jouer avec lui et lui faire prendre de l’exercice. Il devra également disposer d’un poteau à griffer et d’une litière propre. Mais peu importe votre décision, il suffit de suivre quelques règles toutes simples pour orienter le comportement de votre chat.

Fiche Chat N°02. Mon chat - son éducation

Le chat n’est pas un petit chien, et cela se vérifie d’autant plus pour son éducation. Si le chien est un animal « hiérarchique » avec un dominant et un dominé, le chat quant à lui est un animal territorial. Cette notion de territoire est fondamentale pour établir une relation harmonieuse entre vous et votre chat.. Votre  maison, appartement ou jardin,  est le territoire que s’approprie votre chat. Il va délimiter sur ce territoire une aire de repos (panier, coussin, couverture ou couette pour dormir), une aire d’alimentation (accès à la gamelle de nourriture et à l’eau), une aire d’élimination ( litière, jardin pour ses besoins) et une aire de jeux (jeux et chasse). En organisant votre espace au mieux, vous allez permettre à votre chat de s’épanouir dans son territoire, et ce quelle que soit la superficie de votre logement.

Fiche Chat N°03. Mon Chat - Son Alimentation

Tout comme nous, notre chat ne doit pas avaler n’importe quoi. Sa santé en dépend, et bien souvent, il vaut mieux « investir » dans une alimentation parfaitement bien équilibrée et de bonne qualité, parfois un peu plus chère il est vrai, mais qui finalement vous fera faire des économies de vétérinaire… et puis de toutes façons, sa santé n’a pas de prix, n’est ce pas ? 

Fiche Chat N°04. Mon chat - Ses tests, ses vaccins et la visite de santé

Votre chat compte sur vous pour être protégé L’un des meilleurs moyens de permettre à votre chat de vivre en bonne santé pendant de nombreuses années est de le faire vacciner contre les maladies félines les plus répandues. Au cours des premières semaines de son existence, votre chat a reçu, par le lait de sa mère, des anticorps qui l’ont immunisé contre certaines maladies. Après cette période, c’est à vous qu’il revient de protéger votre compagnon, avec l’aide et les conseils de votre vétérinaire.

Fiche Chat N°05. Mon Chat - Les soins des Yeux

Les yeux d’un chat en bonne santé sont clairs et brillants. La région entourant le globe oculaire doit être blanche. Signes courants d’une maladie de l’œil Rougeur de l’intérieur des paupières Matière « collée » à la surface ou dans les coins des yeux Œil trouble Œil terne Troisième paupière en travers de l’œil Larmoiement excessif ou sécrétions anormales Poils entourant les yeux mouillés de larmes

Fiche Chat N°06. Mon Chat - Les soins des Oreilles

Une oreille saine est propre et rose pâle; elle ne dégage aucune odeur et contient très peu de cérumen. Examinez régulièrement les oreilles de votre animal. Signes d’une maladie de l’oreille Odeur désagréable L’animal se gratte souvent l’oreille et passe sa patte sur son oreille et sa tête. Sensibilité au toucher souvent accompagnée de douleur L’animal penche ou secoue constamment sa tête d’un côté. Écoulement noir ou jaunâtre Rougeur ou enflure du pavillon de l’oreille ou du conduit auditif Modification du comportement : apathie, abattement ou irritabilité Accumulation de cérumen brun foncé Perte d’équilibre ou d’acuité auditive accompagnée de désorientation Présence de sang ou de débris ressemblant à du café moulu

Fiche Chat N°07. Mon Chat - Le soin des dents

Votre animal domestique compte sur vos bons soins Les progrès en matière de traitement ont fait nettement régresser les maladies infectieuses et autres maladies graves touchant les animaux domestiques. Ce sont désormais les maladies bucco-dentaires – en particulier les maladies parondontales et les maladies gingivales causées par l’accumulation de plaque et de tartre – qui sont devenues le plus grand problème de santé chez le chat et le chien. En l’absence de soins dentaires convenables, on estime qu’à l’âge de 3 ans, 80 % des chiens et 70 % des chats présenteront des signes de maladie bucco-dentaire. Avec votre aide, vos animaux domestiques pourront avoir des dents et des gencives saines toute leur vie, et il suffit de peu de choses pour y parvenir :

Fiche Chat N°08. Mon chat – Comment lui administrer comprimés et sirops ?

Tout comme vous, votre chat sera parfois malade et il est probable que vous deviez lui administrer des médicaments prescrits par votre vétérinaire. L’emploi d’une bonne méthode facilitera la vie de tout le monde. Vous devez toujours suivre rigoureusement les directives que votre vétérinaire vous a données. Vous devez administrer toute la quantité de médicament prescrite et ce, pour toute la durée indiquée par le vétérinaire.

Fiche Chat N°09. Mon chat âgé

La vieillesse n’est pas une maladie Grâce aux progrès de la médecine vétérinaire, à l’évolution des soins et à une alimentation plus saine, les chats vivent beaucoup plus longtemps et en meilleure santé qu’avant. Mais, comme les humains, ils ressentent les effets du temps. Peut-être avez-vous commencé à remarquer que votre chat autrefois si plein de vie semble fonctionner un peu au ralenti. En étant conscient des changements naturels qui surviennent chez votre chat vieillissant et en sachant comment l’aider à vivre en santé et actif, et lui éviter des malaises inutiles, vous pourrez ensemble profiter pleinement de ses dernières années.

Fiche Chat N°10. Comment voit mon chat ?

Nos compagnons ont une perception visuelle de leur environnement et de leur entourage sensiblement différente de la nôtre. Beaucoup de fausses (et de vraies) idées circulent sur ce sujet. De part l’étude anatomique et histologique (structure à l’échelle cellulaire) de l’œil, les vétérinaires ont pu déterminer comment les chats perçoivent les formes, les mouvements, la lumière ou encore les couleurs. Mise au point.

Fiche Chat N°11. L'obésité du chat : une Fatalité

La surcharge pondérale chez le chat est une affection de plus en  plus fréquente dans nos pays industrialisés : stérilisation, erreurs et abus alimentaires, vie sédentaires sont autant de facteurs prédisposant nos compagnons à l’obésité. On parle d’obésité chez l’animal dès que le surpoids dépasse 15% du poids idéal : autant dire que la limite est vite atteinte et même dépassée. 

Fiche Chat N°12. Comment gérer un surpoids chez le chat ?

Comment gérer un surpoids chez le chat ? Les chats ont moins de besoins énergétiques que les chiens, ce qui les prédispose à l’obésité (un chat à des besoins deux fois moins importants que ceux d’un chien de même taille). Il faut rapidement lutter contre tout excès pondéral, non pas du fait de l’apparence physique que donne ce dernier au chat,  mais davantage pour maintenir l’animal en excellent état de santé. En effet, l’obésité favorise l’apparition de pathologies (elle peut par exemple engendrer du diabète) et elle aggrave toutes les pathologies préexistantes. Un important excès de poids diminue donc de façon significative la qualité de vie du chat et son espérance de vie.

Fiche Chat N°13. L'accueil d'un chaton

​​​​​​​– Quel est l’âge d’adoption idéal d’un chat? La plupart des apprentissages et des acquisitions s’effectuent, chez le chat, avant l’âge de 2 mois. Durant ses 2 premiers mois de vie, le chaton est très attaché à sa mère. Cette dernière lui procure sa nourriture, lui permet d’acquérir divers apprentissages dont la propreté et représente un être “rassurant” qui va aider le chaton, non seulement, à explorer son environnement sans crainte mais également à se sociabiliser à diverses espèces (notamment à l’espèce humaine) Ainsi, même si le sevrage alimentaire débute vers 1 mois chez le chaton, il n’est pas conseillé de l’adopter à cet âge. En effet, les divers apprentissages qu’il fait auprès de sa mère ne sont alors pas terminés et ce n’est que vers 2 mois qu’il devient autonome et parfaitement équilibré. Adopter un chaton beaucoup plus jeune risque de décevoir le nouveau propriétaire qui pourrait se retrouver avec un chat  particulièrement peureux, agressif, violent durant les jeux ou encore hyperactif.

Fiche Chat N°14. L'anxiété du chat en milieu clos

Un chat ayant été élevé dans un environnement très stimulant peut ne pas s’adapter correctement à la vie dans un espace beaucoup plus restreint et pauvre en stimulations. Il peut alors développer une certaine forme d’anxiété associée à des troubles du comportement et se mettre à agresser les habitants de l’appartement pour compenser son besoin de chasser.

Fiche Chat N°16. La Stérilisation de la chatte

Beaucoup de propriétaires d’animaux considèrent encore que la stérilisation d’un animal est un acte “contre nature”. Il faut néanmoins savoir que l’ovariectomie de la chatte n’a pas pour seul intérêt de faire disparaître les comportements de chaleurs parfois difficiles à supporter mais qu’elle a également d’inestimables avantages en ce qui concerne l’état de santé futur de votre minette.

Fiche Chat N°19. Malpropreté associée à une pathologie urinaire chez le chat

Un chat qui urine en-dehors de sa litière ne le fait pas forcément pour “ennuyer” ses maîtres” ou “se venger” de quoi que ce soit. En effet, certaines circonstances particulières, comme une vive douleur que peut ressentir le chat à chaque fois qu’il essaie d’uriner, peuvent l’inciter à faire ailleurs que dans la litière, lieu que l’animal aura rapidement associé à sa souffrance. Plusieurs types de troubles urinaires peuvent déclencher de vives douleurs à la miction, parmi lesquels les cystites, les calculs ou encore les tumeurs de l’appareil urinaire.

Fiche Chat N°20. Malpropreté urinaire liée à l’environnement du chat

Le chat est une espèce dite territoriale. Il accorde une énorme importance à son milieu de vie qu’il va séparer en diverses zones : une aire de jeux, une aire d’isolement (où l’animal doit pouvoir rester au calme, éviter tout contact), une aire dédiée à ses repas ou encore une aire d’élimination où il fera ses besoins. Toute modification, tout élément que le chat va considérer comme perturbateur dans “son espace” va énormément le contrarier et pouvoir déclencher l’apparition de malpropreté.

Fiche Chat N°21. Malpropreté urinaire liée à un trouble du développement

La malpropreté urinaire chez le chat fait parfois suite à un événement survenu au cours de ses premiers mois de vie, événement ne lui ayant pas permis de suivre un développement tout à fait normal. Ce type de malpropreté concerne, le plus souvent, des chatons adoptés très jeunes (chaton dont la mère est décédée et élevés au biberon, chatons sevrés et séparés de leur mère trop rapidement et qui n’ont pas pu terminer leur éducation auprès d’elle…

Fiche Chat N°23. Quelle différence entre élimination et marquage urinaire chez le chat ?

Le chat émet des urines de deux façons différentes : ¤ L’élimination Lorsqu’il va à la litière, il flaire le substrat, tourne sur lui-même, s’accroupit puis élimine dans cette position, ce avant de recouvrir ses urines et ses excréments. Ce comportement d’élimination est à différencier du marquage urinaire.

Fiche Chien N° 02. Mon chien – son éducation

La communication : la base d’une bonne relation Comme c’est le cas pour les gens, l’établissement d’une bonne relation entre un chien et son maître repose sur la communication. Les chiens communiquent entre eux à l’aide de signaux corporels. Quoi de plus naturel, donc, qu’ils utilisent le même langage avec les humains. C’est à vous, le propriétaire, qu’il revient d’interpréter ces signaux et d’apprendre à votre chiot ou à votre chien la bonne façon de communiquer ses besoins et ses désirs, que ce soit manger, sortir, jouer… ou recevoir un peu d’affection de votre part !

Fiche Chien N° 04. Mon chien – ses vaccins et sa visite de santé

La protection de votre meilleur ami  L’un des meilleurs moyens de garder votre chien en bonne santé pendant de nombreuses années est de le faire vacciner contre les maladies canines les plus courantes. Au cours des premières semaines de son existence, votre chien a reçu, par le lait de sa mère, des anticorps qui l’ont immunisé temporairement contre certaines maladies. Après cette période, c’est à vous qu’il revient de le protéger, avec l’aide et les conseils de votre vétérinaire.

Fiche Chien N° 05. Mon chien – les soins des yeux

Les yeux d’un chien en bonne santé sont clairs et brillants. Ils ne doivent pas présenter de débris, de sécrétions et de rougeur (inflammation). La région entourant le globe oculaire doit être blanche. Signes courants d’une maladie de l’oeil Inflammation ou rougeur de l’oeil ou de l’intérieur des paupières Matière « collée » à la surface ou dans les coins des yeux Surface de l’oeil terne ou trouble Troisième paupière en travers de l’oeil Sécrétions anormales ou larmoiement excessif Poils entourant les yeux mouillés de larmes

Fiche Chien N° 06. Mon chien – les soin des oreilles

Une oreille saine est propre et rose pâle ; elle ne dégage aucune odeur et contient très peu de cérumen. Examinez régulièrement les oreilles de votre animal. Signes d’une maladie de l’oreille Odeur désagréable L’animal se gratte souvent l’oreille et passe sa patte sur son oreille et sa tête. Sensibilité au toucher souvent accompagnée de douleur L’animal penche ou secoue constamment sa tête d’un côté. Écoulement noir ou jaunâtre Rougeur ou enflure du pavillon de l’oreille ou du conduit auditif Modification du comportement : apathie, abattement ou irritabilité Accumulation de cérumen brun foncé Perte d’équilibre ou d’acuité auditive accompagnée de désorientation Présence de sang ou de débris ressemblant à du café moulu

Fiche Chien N° 07. Mon chien – les soins des dents

Votre animal domestique compte sur vos bons soins  Les progrès en matière de traitement ont fait nettement régresser les maladies infectieuses et autres maladies graves touchant les animaux domestiques. Ce sont désormais les maladies bucco-dentaires – en particulier les maladies parondontales et les maladies gingivales causées par l’accumulation de plaque et de tartre – qui sont devenues le plus grand problème de santé chez le chat et le chien. En l’absence de soins dentaires convenables, on estime qu’à l’âge de 3 ans, 80 % des chiens et 70 % des chats présenteront des signes de maladie bucco-dentaire. Avec votre aide, vos animaux domestiques pourront avoir des dents et des gencives saines toute leur vie, et il suffit de peu de choses pour y parvenir : Une saine alimentation Des friandises à ronger, comme des os en « cuir brut » (pour les chiens) Un brossage régulier de leurs dents à la maison Un examen dentaire annuel chez le vétérinaire

Fiche Chien N° 08. Mon chien – comment lui administrer comprimés et sirops ?

Tout comme vous, votre chien sera parfois malade et il est probable que vous deviez lui administrer des médicaments prescrits par votre vétérinaire. L’emploi d’une bonne méthode facilitera la vie de tout le monde.  Vous devez toujours suivre rigoureusement les directives que votre vétérinaire vous a données. Vous devez administrer toute la quantité de médicament prescrite et ce, pour toute la durée indiquée par le vétérinaire. Les comprimés et les gélules 1ère étape Placez le comprimé ou la gélule entre votre pouce et votre index d’une main. Saisissez la mâchoire supérieure de votre chien avec le pouce et l’index de l’autre main. 2e étape Poussez délicatement la lèvre supérieure de votre chien sur ses dents pendant que vous ouvrez sa gueule. Vous risquez moins de vous faire mordre ainsi. 3e étape Tournez votre poignet de manière à renverser la tête de votre chien pour que ses yeux fixent le plafond Abaissez lentement la mâchoire inférieure de votre chien avec le majeur. 4e étape Placez votre majeur sur les petites incisives de votre chien et déposez le comprimé ou la gélule le plus profondément possible sur sa langue. Refermez immédiatement la gueule de votre chien. Tout en tenant la gueule, laissez redescendre la tête pour lui permettre d’avaler plus facilement. 5e étape  Frottez la gorge de votre chien ou soufflez sur son museau pour l’inciter à avaler. 

Fiche Chien N° 09. Mon chien âgé

La vieillesse n’est pas une maladie Grâce aux progrès de la médecine vétérinaire, à l’évolution des soins et à une alimentation plus saine, les chiens vivent beaucoup plus longtemps et en meilleure santé qu’avant. Mais, comme les humains, ils ressentent les effets du temps. Peut-être avez-vous commencé à remarquer que votre chien autrefois si plein de vie semble fonctionner un peu au ralenti. En étant conscient des changements naturels qui surviennent chez votre chien vieillissant et en sachant comment l’aider à vivre en bonne santé, actif, et lui éviter des malaises inutiles, vous pourrez ensemble profiter pleinement de ses dernières années.

Fiche Chien N° 10. Comment voit mon chien ?

Nos compagnons ont une perception visuelle de leur environnement et de leur entourage sensiblement différente de la nôtre. Beaucoup de fausses (et de vraies) idées circulent sur ce sujet. Grâce à l’étude anatomique et histologique (structure à l’échelle cellulaire) de l’œil, les vétérinaires ont pu déterminer  comment les chiens perçoivent les formes, les mouvements, la lumière ou encore les couleurs. Mise au point.

Fiche Chien N° 11. Intoxication par le gui et par le houx

Le gui et le houx sont deux plantes qui présentent une toxicité lorsqu’elles sont ingérées par un animal de compagnie. Les jeunes animaux, particulièrement joueurs, sont tentés de mâchonner toute plante laissée à leur portée. L’INTOXICATION PAR LE GUI Les boules de gui contiennent une substance appelée viscotoxine qui provoque, quelques heures après son absorption par un animal, différents types de troubles:- L’irritation provoquée par la toxine sur les muqueuses digestives (de la bouche, de l’estomac…) va s’accompagner d’une très importante salivation et de vomissements. De la diarrhée pourra également être observée quelques heures après l’ingestion des baies. – La viscotoxine entraîne également une diminution de la pression artérielle à l’origine d’une grave hypotension – Enfin, des troubles nerveux pourront être observés: dilatation des pupilles, augmentation de sensibilité de l’animal (qui réagit exagérément au moindre petit stimulus), voire démarche anormale (avec incoordination dans les mouvements et troubles de l’équilibre)

Fiche Chien N° 12. L’éducation du chiot

L’âge idéal d’adoption d’un chiot se situe aux alentours de 2 mois. A cet âge, sa mère lui a déjà inculqué certaines bases d’éducation. Sa famille d’adoption devra ensuite poursuivre cette éducation afin qu’une relation harmonieuse s’établisse entre le chien et sa nouvelle “meute”.La connaissance de quelques données concernant le développement du chiot va permettre d’éviter certaines erreurs parfois à l’origine d’une incompréhension entre le chiot et ses maîtres et de limiter le risque d’apparition de certains troubles comportementaux chez l’animal. Ces éléments sont d’autant plus importants à connaître si vous avez adopté un chiot très jeune (mère décédée ou qui délaissait ses petits, chiot d’un refuge…) car sa mère n’aura alors pas forcément pu lui délivrer une éducation de base

Fiche Chien N° 13. La castration du chien

La castration du chien est une intervention de convenance pratiquée très fréquemment. Cette opération peut être décidée pour diverses raisons: – pour des raisons légales (chien de première catégorie), – pour éliminer certains troubles comportementaux (fugue, agressivité…), – pour prévenir ou traiter certaines maladies. Le but de cet article est de vous aider à connaître les véritables bénéfices de la castration du chien et de bien comprendre pourquoi cette opération est indispensable pour traiter certaines pathologies.

Fiche Chien N° 14. La Cataracte

L’oeil est constitué de divers éléments parmi lesquels : – la rétine, sorte “d’écran” qui tapisse le fond de l’oeil et réceptionne les images – et le cristallin, une lentille qui assure la convergence des rayons lumineux sur la rétine. La cataracte correspond à une opacification du cristallin, normalement parfaitement transparent. Cette pathologie est fréquente chez le chien.

Fiche Chien N° 16.La leishmaniose

La leishmaniose est une maladie liée à la présence, au sein de l’organisme d’un animal, de petits parasites: les leishmanies. Ces derniers sont  transmis à un animal par la piqûre d’un insecte diptère très proche du moustique. La maladie est  fréquente chez le chien alors que le chat semble très peu réceptif. L’homme, tout comme le chien, peut être contaminé.

Fiche Chien N° 18. La Rupture du Ligament Croisé Crânial

La rupture des ligaments croisés est une affection fréquente chez le chien. Elle concerne principalement le ligament croisé crânial. Ce dernier assure une bonne stabilité du genou et sa rupture, partielle ou totale, va provoquer l’apparition d’une boiterie du membre concerné. Un peu d’anatomie… Comme chez l’homme, l’articulation du genou du chien comporte deux ligaments croisés dont le rôle est d’assurer la stabilité de l’articulation. Chacun des deux ligaments possède une attache sur le fémur et une autre sur le tibia.

Fiche Chien N° 19.La stérilisation de la chienne

La stérilisation va permettre, non seulement, d’écarter tout risque de reproduction non souhaitée mais également d’éviter les inconvénients associés aux chaleurs chez la chienne (pertes de sang, changement de comportement, assauts des chiens mâles…). D’autres avantages sont associés à l’ovariectomie, ce d’autant plus que la chirurgie est réalisée de façon précoce.

Fiche Chien N° 01. Mon chien – son adoption et son arrivée à la maison

Félicitations ! Vous venez d’adopter un chiot !  Vous avez préparé l’arrivée de votre animal avec fébrilité. Vous avez rendu votre maison à l’« épreuve » de votre chiot et avez eu beaucoup de plaisir à choisir sa cage, son panier, sa couverture, ses jouets et d’autres accessoires. Nul doute que cette petite créature toute frétillante vous apportera beaucoup de joie. En retour, vous pouvez contribuer grandement à sa longévité, à son bonheur et à sa qualité de vie en lui donnant une nourriture saine, de l’affection, un environnement sûr et hygiénique et en le faisant examiner régulièrement par votre vétérinaire.

Fiche Chien N° 03. Mon chien – son alimentation

Les besoins nutritionnels propres à tous les chiens se divisent en énergie, (glucides, lipides), protéines, minéraux et vitamines. Le premier besoin du chien concerne ses dépenses énergétiques. En effet après l’eau, les constituants énergétiques sont ceux dont la privation affecte le plus rapidement la santé du chien. La richesse énergétique d’une ration provient principalement des glucides et des lipides. Les dépenses énergétiques quotidiennes comportent celles dû au métabolisme de base* (*dépense énergétique de l’animal lorsque celui ci est au repos complet) qui représente 60% à 70% de la dépense énergétique totale, auxquelles vient s’ajouter la déperdition d’énergie liée au travail musculaire, à la digestion et à la thermorégulation.

Fiche Chien N°22. Saviez-vous que le chocolat est toxique pour votre chien ?

Le chocolat, si bon soit il, ne doit pas être proposé à votre animal de compagnie. Il contient, en effet, une substance appelée théobromine qui présente une importante toxicité pouvant aller jusqu’à provoquer la mort de votre animal. I. DOSES TOXIQUES La théobromine est présente en quantité variable dans les diverses sortes de chocolats: elle est environ trois fois plus présente dans le chocolat noir que dans le chocolat au lait et est quasiment absente dans le chocolat blanc (le chocolat noir contient environ 6,5mg de théobromine/g contre 2,1 mg/g dans le chocolat au lait) Les doses toxiques se situeraient entre 100 et 300mg de théobromine absorbée par kilogramme (soit une dose de 150 à 300 grammes de chocolat noir environ pour un chien de 10 Kg) mais elles semblent très variables d’un individu à l’autre.

Fiche Chien N°23. La Rage au Maroc

La rage au Maroc est une zoonose majeure qui sévit à l’état enzootique dans le pays avec une moyenne annuelle de 416 cas animaux et 20 à 22 cas humains. Le réservoir et le vecteur principal de cette maladie est le chien qui est à l’origine de la majorité des contaminations. La plupart des Provinces du Royaume sont infectées avec des degrés variables selon la densité de la population canine et les conditions socioculturelles prévalentes. Malgré les efforts déployés pour lutter contre cette zoonose, le Maroc enregistre encore une incidence élevée de cette maladie chez l’animal.

Fiche Chien N°24. Existe-t-il des races de chiens plus dangereuses que d’autres ?

Plusieurs études statistiques étudiant les morsures infligées par des chiens aux humains démontrent qu’aucune race de chien n’est plus dangereuse qu’une autre, tant au niveau de la fréquence des morsures que de la gravité de celles-ci: Tout chien, quelle que soit sa race, est susceptible de mordre.

Fiche Chien N°25. Maladie du cœur du chien vieillissant ?

Le coeur est un formidable muscle qui ne se repose jamais et joue dans l’organisme un rôle de « pompe centrale ». Du sang pauvre en oxygène arrive dans la partie droite du coeur, pour être pompé vers les poumons, où il est réapprovisionné en oxygène. De là, il reflue vers la partie gauche du coeur cette fois, qui envoie ce sang riche en oxygène dans les différents organes et tissus du corps.

Fiche Chien N°26. Œdème pulmonaire

L’œdème pulmonaire (ou accumulation d’eau dans les poumons) a pour origine principale un problème du cœur « gauche ». Il existe aussi des œdèmes dus à une perméabilité des vaisseaux plus marquée Les principaux symptômes sont de la toux (souvent absente chez le chat) et de la dyspnée (difficulté à respirer). Le meilleur examen pour confirmer la présence d’œdème est la radiographie.

Fiche Chien N°27. Parvovirose Canine

La parvovirose est une des maladies les plus grave pouvant atteindre les chiots comme les chiens agés.L’ agent pathogène cause hélas surtout chez les chiots et parfois également chez des chiens agés une gastro-entérite dont les conséquences peuvent être fatales, par suite de l’état de choc qu’il peut développer. Le taux de morbidité est de 16-35% chez les chiens non protégés. Elle est probablement celle qui cause le plus de maux de têtes aux éleveurs concernant la vaccination des chiots.

Fiche Chien N°28. Maladie de Carré

La maladie de Carré est une maladie infectieuse et contagieuse, répandue dans le monde entier. Très contagieuse, elle est causée par un Paramixovirus transmis dans l’air par les sécrétions du chien infecté. L’infection touche d’abord les voies respiratoires hautes, et les amygdales. De là le virus gagne différents organes par le biais de la circulation sanguine (virémie).

Fiche Chien N°29 - Crises D'épilepsie

Les crises d’épilepsie chez le chien sont très impressionnantes. Le propriétaire ne sait plus ce qu’il doit faire. La crise dure de quelques secondes à plusieurs minutes. Souvent, elle est précédée par un temps pendant lequel le chien paraît perdu. Le chien se cache ou divague sans but précis, puis il perd conscience, tombe sur le sol et montre des convulsions, des signes de pédalage ; souvent, il urine et défèque. Sa mâchoire claque et la salive s’écoule. Petit à petit, les convulsions diminuent d’intensité puis disparaissent, et le chien reprend un état tout à fait normal, presque comme si rien ne s’était passé. Parfois, il a l’air un peu hébété.

Fiche Chien N°30. Prolapsus de la Glande Lacrymale

Qu’est-ce que la troisième paupière ? Contrairement aux humains, la plupart des animaux possèdent une troisième paupière (les singes, serpents et la plupart des poissons en sont dépourvus). La troisième paupière ou membrane nictitante est une structure située au niveau de l’angle interne de l’oeil qui. Elle comprend un cartilage en forme de T et une glande lacrymale, aussi appelée glande lacrymale accessoire ou nictitante. Cette glande se trouve normalement à la base du cartilage et ne peut être vue. La troisième paupière sert à protéger l’oeil et répartir les larmes sur sa surface. La glande lacrymale accessoire contribue de manière significative à la production totale de larmes.

Fiche Chien N°31. Des remèdes naturels pour lutter contre le stress de votre chien

Le stress n’est malheureusement pas un mal réservé aux seuls humains. Nos animaux de compagnie en souffrent eux aussi. Et cette angoisse peut parfois les ronger au point de les rendre malades.Chute des poils, infections cutanées des à un grattage ou un léchage excessif, problèmes de comportement : le stress peut avoir de sérieuses conséquences sur les chiens comme sur les chats. Il existe heureusement des traitements pour les aider, et pour ceux qui préfèrent les méthodes douces, voici quelques idées de  traitement naturel pour soigner un chien stressé.Rappelons toutefois que toutes ces thérapies ne remplacent pas les visites chez le vétérinaire ni une thérapie comportementale et que ces remèdes ne doivent pas être préparés au petit bonheur la chance.

Fiche Chien N° 20.Pour une bonne cohabitation Homme / Chien

Le chien est un animal social qui, à l’état sauvage, vit en meute hiérarchisée. Il va tout naturellement chercher, à l’âge de la puberté, à définir sa place dans sa famille d’adoption, sa nouvelle “meute”. Au sein du groupe, le chien dominant a diverses prérogatives, c’est-à-dire qu’il peut se permettre un grand nombre de comportements formellement interdits aux dominés. L’homme ne connaît pas bien le fonctionnement des meutes et la communication homme/chien n’est donc pas aisée. De nombreuses incompréhensions entre le chien et ses maîtres peuvent découler d’une mauvaise interprétation du comportement de notre animal de compagnie et nous pouvons, par nos propres attitudes et réactions, laisser faussement croire au chien qu’il peut prendre la place du chef de meute dans notre famille.

Fiche Chat N° 01. Mon chat son adoption et son arrivée à la maison

Quelques notions de base Le chat est devenu l’animal de compagnie le plus populaire en Europe. S’il a déjà été décrit comme étant un être asocial, de nos jours, les avis ont bien changé à son égard. Bien qu’il soit très différent du chien, le chat a, lui aussi, besoin d’interaction et, surtout, d’affection ! Quand vous adoptez un chaton ou un chat, vous devez décider s’il vivra seulement à l’intérieur ou s’il pourra aller dehors. Les deux situations comportent des avantages et des inconvénients. Les chats qui vont dehors sont plus exposés aux maladies et leur espérance de vie peut être beaucoup plus courte que celle des chats d’appartement, car ils peuvent se faire frapper par une voiture, se faire attaquer par d’autres animaux et attraper des parasites internes et externes, comme des puces, des vers et des otodectes (parasites des oreilles). Par contre, si votre chat ne va jamais dehors, vous devez voir à le stimuler mentalement et physiquement, jouer avec lui et lui faire prendre de l’exercice. Il devra également disposer d’un poteau à griffer et d’une litière propre. Mais peu importe votre décision, il suffit de suivre quelques règles toutes simples pour orienter le comportement de votre chat.

Fiche Chat N°02. Mon chat - son éducation

Le chat n’est pas un petit chien, et cela se vérifie d’autant plus pour son éducation. Si le chien est un animal « hiérarchique » avec un dominant et un dominé, le chat quant à lui est un animal territorial. Cette notion de territoire est fondamentale pour établir une relation harmonieuse entre vous et votre chat.. Votre  maison, appartement ou jardin,  est le territoire que s’approprie votre chat. Il va délimiter sur ce territoire une aire de repos (panier, coussin, couverture ou couette pour dormir), une aire d’alimentation (accès à la gamelle de nourriture et à l’eau), une aire d’élimination ( litière, jardin pour ses besoins) et une aire de jeux (jeux et chasse). En organisant votre espace au mieux, vous allez permettre à votre chat de s’épanouir dans son territoire, et ce quelle que soit la superficie de votre logement.

Fiche Chat N°03. Mon Chat - Son Alimentation

Tout comme nous, notre chat ne doit pas avaler n’importe quoi. Sa santé en dépend, et bien souvent, il vaut mieux « investir » dans une alimentation parfaitement bien équilibrée et de bonne qualité, parfois un peu plus chère il est vrai, mais qui finalement vous fera faire des économies de vétérinaire… et puis de toutes façons, sa santé n’a pas de prix, n’est ce pas ? 

Fiche Chat N°04. Mon chat - Ses tests, ses vaccins et la visite de santé

Votre chat compte sur vous pour être protégé L’un des meilleurs moyens de permettre à votre chat de vivre en bonne santé pendant de nombreuses années est de le faire vacciner contre les maladies félines les plus répandues. Au cours des premières semaines de son existence, votre chat a reçu, par le lait de sa mère, des anticorps qui l’ont immunisé contre certaines maladies. Après cette période, c’est à vous qu’il revient de protéger votre compagnon, avec l’aide et les conseils de votre vétérinaire.

Fiche Chat N°05. Mon Chat - Les soins des Yeux

Les yeux d’un chat en bonne santé sont clairs et brillants. La région entourant le globe oculaire doit être blanche. Signes courants d’une maladie de l’œil Rougeur de l’intérieur des paupières Matière « collée » à la surface ou dans les coins des yeux Œil trouble Œil terne Troisième paupière en travers de l’œil Larmoiement excessif ou sécrétions anormales Poils entourant les yeux mouillés de larmes

Fiche Chat N°06. Mon Chat - Les soins des Oreilles

Une oreille saine est propre et rose pâle; elle ne dégage aucune odeur et contient très peu de cérumen. Examinez régulièrement les oreilles de votre animal. Signes d’une maladie de l’oreille Odeur désagréable L’animal se gratte souvent l’oreille et passe sa patte sur son oreille et sa tête. Sensibilité au toucher souvent accompagnée de douleur L’animal penche ou secoue constamment sa tête d’un côté. Écoulement noir ou jaunâtre Rougeur ou enflure du pavillon de l’oreille ou du conduit auditif Modification du comportement : apathie, abattement ou irritabilité Accumulation de cérumen brun foncé Perte d’équilibre ou d’acuité auditive accompagnée de désorientation Présence de sang ou de débris ressemblant à du café moulu

Fiche Chat N°07. Mon Chat - Le soin des dents

Votre animal domestique compte sur vos bons soins Les progrès en matière de traitement ont fait nettement régresser les maladies infectieuses et autres maladies graves touchant les animaux domestiques. Ce sont désormais les maladies bucco-dentaires – en particulier les maladies parondontales et les maladies gingivales causées par l’accumulation de plaque et de tartre – qui sont devenues le plus grand problème de santé chez le chat et le chien. En l’absence de soins dentaires convenables, on estime qu’à l’âge de 3 ans, 80 % des chiens et 70 % des chats présenteront des signes de maladie bucco-dentaire. Avec votre aide, vos animaux domestiques pourront avoir des dents et des gencives saines toute leur vie, et il suffit de peu de choses pour y parvenir :

Fiche Chat N°08. Mon chat – Comment lui administrer comprimés et sirops ?

Tout comme vous, votre chat sera parfois malade et il est probable que vous deviez lui administrer des médicaments prescrits par votre vétérinaire. L’emploi d’une bonne méthode facilitera la vie de tout le monde. Vous devez toujours suivre rigoureusement les directives que votre vétérinaire vous a données. Vous devez administrer toute la quantité de médicament prescrite et ce, pour toute la durée indiquée par le vétérinaire.

Fiche Chat N°09. Mon chat âgé

La vieillesse n’est pas une maladie Grâce aux progrès de la médecine vétérinaire, à l’évolution des soins et à une alimentation plus saine, les chats vivent beaucoup plus longtemps et en meilleure santé qu’avant. Mais, comme les humains, ils ressentent les effets du temps. Peut-être avez-vous commencé à remarquer que votre chat autrefois si plein de vie semble fonctionner un peu au ralenti. En étant conscient des changements naturels qui surviennent chez votre chat vieillissant et en sachant comment l’aider à vivre en santé et actif, et lui éviter des malaises inutiles, vous pourrez ensemble profiter pleinement de ses dernières années.

Fiche Chat N°10. Comment voit mon chat ?

Nos compagnons ont une perception visuelle de leur environnement et de leur entourage sensiblement différente de la nôtre. Beaucoup de fausses (et de vraies) idées circulent sur ce sujet. De part l’étude anatomique et histologique (structure à l’échelle cellulaire) de l’œil, les vétérinaires ont pu déterminer comment les chats perçoivent les formes, les mouvements, la lumière ou encore les couleurs. Mise au point.

Fiche Chat N°11. L'obésité du chat : une Fatalité

La surcharge pondérale chez le chat est une affection de plus en  plus fréquente dans nos pays industrialisés : stérilisation, erreurs et abus alimentaires, vie sédentaires sont autant de facteurs prédisposant nos compagnons à l’obésité. On parle d’obésité chez l’animal dès que le surpoids dépasse 15% du poids idéal : autant dire que la limite est vite atteinte et même dépassée. 

Fiche Chat N°12. Comment gérer un surpoids chez le chat ?

Comment gérer un surpoids chez le chat ? Les chats ont moins de besoins énergétiques que les chiens, ce qui les prédispose à l’obésité (un chat à des besoins deux fois moins importants que ceux d’un chien de même taille). Il faut rapidement lutter contre tout excès pondéral, non pas du fait de l’apparence physique que donne ce dernier au chat,  mais davantage pour maintenir l’animal en excellent état de santé. En effet, l’obésité favorise l’apparition de pathologies (elle peut par exemple engendrer du diabète) et elle aggrave toutes les pathologies préexistantes. Un important excès de poids diminue donc de façon significative la qualité de vie du chat et son espérance de vie.

Fiche Chat N°13. L'accueil d'un chaton

​​​​​​​– Quel est l’âge d’adoption idéal d’un chat? La plupart des apprentissages et des acquisitions s’effectuent, chez le chat, avant l’âge de 2 mois. Durant ses 2 premiers mois de vie, le chaton est très attaché à sa mère. Cette dernière lui procure sa nourriture, lui permet d’acquérir divers apprentissages dont la propreté et représente un être “rassurant” qui va aider le chaton, non seulement, à explorer son environnement sans crainte mais également à se sociabiliser à diverses espèces (notamment à l’espèce humaine) Ainsi, même si le sevrage alimentaire débute vers 1 mois chez le chaton, il n’est pas conseillé de l’adopter à cet âge. En effet, les divers apprentissages qu’il fait auprès de sa mère ne sont alors pas terminés et ce n’est que vers 2 mois qu’il devient autonome et parfaitement équilibré. Adopter un chaton beaucoup plus jeune risque de décevoir le nouveau propriétaire qui pourrait se retrouver avec un chat  particulièrement peureux, agressif, violent durant les jeux ou encore hyperactif.

Fiche Chat N°14. L'anxiété du chat en milieu clos

Un chat ayant été élevé dans un environnement très stimulant peut ne pas s’adapter correctement à la vie dans un espace beaucoup plus restreint et pauvre en stimulations. Il peut alors développer une certaine forme d’anxiété associée à des troubles du comportement et se mettre à agresser les habitants de l’appartement pour compenser son besoin de chasser.

Fiche Chat N°16. La Stérilisation de la chatte

Beaucoup de propriétaires d’animaux considèrent encore que la stérilisation d’un animal est un acte “contre nature”. Il faut néanmoins savoir que l’ovariectomie de la chatte n’a pas pour seul intérêt de faire disparaître les comportements de chaleurs parfois difficiles à supporter mais qu’elle a également d’inestimables avantages en ce qui concerne l’état de santé futur de votre minette.

Fiche Chat N°19. Malpropreté associée à une pathologie urinaire chez le chat

Un chat qui urine en-dehors de sa litière ne le fait pas forcément pour “ennuyer” ses maîtres” ou “se venger” de quoi que ce soit. En effet, certaines circonstances particulières, comme une vive douleur que peut ressentir le chat à chaque fois qu’il essaie d’uriner, peuvent l’inciter à faire ailleurs que dans la litière, lieu que l’animal aura rapidement associé à sa souffrance. Plusieurs types de troubles urinaires peuvent déclencher de vives douleurs à la miction, parmi lesquels les cystites, les calculs ou encore les tumeurs de l’appareil urinaire.

Fiche Chat N°20. Malpropreté urinaire liée à l’environnement du chat

Le chat est une espèce dite territoriale. Il accorde une énorme importance à son milieu de vie qu’il va séparer en diverses zones : une aire de jeux, une aire d’isolement (où l’animal doit pouvoir rester au calme, éviter tout contact), une aire dédiée à ses repas ou encore une aire d’élimination où il fera ses besoins. Toute modification, tout élément que le chat va considérer comme perturbateur dans “son espace” va énormément le contrarier et pouvoir déclencher l’apparition de malpropreté.

Fiche Chat N°21. Malpropreté urinaire liée à un trouble du développement

La malpropreté urinaire chez le chat fait parfois suite à un événement survenu au cours de ses premiers mois de vie, événement ne lui ayant pas permis de suivre un développement tout à fait normal. Ce type de malpropreté concerne, le plus souvent, des chatons adoptés très jeunes (chaton dont la mère est décédée et élevés au biberon, chatons sevrés et séparés de leur mère trop rapidement et qui n’ont pas pu terminer leur éducation auprès d’elle…

Fiche Chat N°23. Quelle différence entre élimination et marquage urinaire chez le chat ?

Le chat émet des urines de deux façons différentes : ¤ L’élimination Lorsqu’il va à la litière, il flaire le substrat, tourne sur lui-même, s’accroupit puis élimine dans cette position, ce avant de recouvrir ses urines et ses excréments. Ce comportement d’élimination est à différencier du marquage urinaire.

Fiche Cheval N°01. Activité sexuelle du cheval

Ages d’activité sexuelle – femelle : de 18 mois à 25 ans – mâle : à partir de 2 ans (la descente testiculaire pouvant survenir jusqu’à 2 ans) Cycle chez la femelle L’activité sexuelle a lieu de février à août. La durée du cycle est de 3 semaines en moyenne. Sur ce cycle, la durée de l’œstrus (période d’acceptation du mâle) est de 6 jours en moyenne. Les chaleurs sont espacées de 15 jours. L’ovulation a lieu à la fin des chaleurs (1 à 2 jours avant la fin)

Fiche Cheval N°02. Anémie infectieuse du cheval

C’est une affection virale grave mais exceptionnelle en France. Elle est inscrite dans les vices rédhibitoires et les maladies réputées contagieuses. Elle se manifeste sous une forme aiguë par une hyperthermie, par une prostration, une augmentation du rythme cardiaque ou sous une forme chronique par une succession de crises d’hyperthermie, une faiblesse générale, des troubles locomoteurs, de l’œdème et une anémie.

Fiche Cheval N°03. Diarrhée chez le Cheval

La diarrhée peut être d’origine bactérienne, virale, parasitaire ou encore liée au stress chez le poulain. Il faut appeler le vétérinaire rapidement car une diarrhée non soignée peut être fatale au cheval du fait de la déshydratation qu’elle entraîne. Le vétérinaire va administrer un pansement intestinal (charbon) et perfuser le cheval pour le réhydrater si besoin. Il va aussi tenter de déterminer la cause de la diarrhée afin d’en affiner le traitement (antibiothérapie…)

Fiche Cheval N°04. Emphysème pulmonaire du cheval

C’est une affection, classée parmi les vices rédhibitoires du cheval, qui correspond à une dilatation des alvéoles pulmonaires. Les signes cliniques sont : difficultés respiratoires : sifflements, augmentation d’amplitude des mouvements du diaphragme et des côtes, toux quinteuse et sèche, dégradation de l’état général, difficultés à l’effort : l’animal est poussif.

Fiche Cheval N°05. Fluxion périodique du cheval

Il s’agit d’uvéites récidivantes ou inflammations de l’uvée (structure interne vasculaire de l’oeil). Les origines en sont très variées : infections virale ou bactérienne ; parasitisme ; traumatismes mais également un certain nombre de causes inconnues (irritante, allergique ?). Les symptômes sont, en premier lieu, une douleur de l’oeil, un larmoiement, la fermeture des paupières, parfois un gonflement des paupières puis un aspect bleuté de la cornée. On constate surtout un myosis (fermeture de la pupille) et une modification de texture et de couleur de l’iris. 

Fiche Cheval N°06. Gestation et Poulinage

La durée de gestation est de 11 mois, le diagnostic se faisant par échographie dès le 14e jour. Les ¾ des juments poulinent la nuit et préférentiellement à la belle saison. En règle générale, la jument donne naissance à un poulain mais il peut arriver (cela ne représente que moins de 20% des juments) qu’une jument donne naissance à deux petits. Ce genre de gestation dite « gémellaire » n’est pas sans risque.Aucun moyen ne permet de prévoir avec exactitude le moment de poulinage. Il existe néanmoins quelques signes annonciateurs : gonflements des mamelles, du lait perle, la jument devient inquiète, nerveuse, cherche à s’isoler

Fiche Cheval N°08. La Fourbure du Cheval

La fourbure est une maladie du système vasculaire du pied : le pied n’est plus bien irrigué. Les causes de la fourbure sont diverses, mais aboutissent toutes à des altérations du pied. C’est aussi une vraie urgence médicale.Les facteurs prédisposant sont : l’ingestion d’une quantité d’aliment excessive (grain ou herbe trop riche) l’absorption d’eau trop froide (fourbure d’abreuvement) si le cheval a très chaud. les traumatismes (fourbure de routes) ex : travail intense sur terrain dur. les infections généralisées certains traitements aux corticoïdes l’obésité

Fiche Cheval N°09. La gale du cheval

La gale est une affection cutanée extrêmement contagieuse due à des acariens. Il en existe trois types qui se caractérisent par leur localisation : la gale sarcoptique qui concerne le garrot, la tête, l’encolure, l’épaule. Elle se manifeste par des démangeaisons importantes et l’apparition de boutons puis de croûtes conduisant à des dépilations sur les endroits cités. L’extension à tout le corps est possible. Ces démangeaisons peuvent perturber le repos de l’animal et avoir des répercussions importantes sur l’état général de l’animal la gale psoroptique qui se localise à la crinière. Elle est moins grave que la précédente mais cause de vives démangeaisons ainsi que des croûtes suintantes voire saignantes ; le crin est ébouriffé, cassé la gale chorioptique qui concerne surtout les membres (paturons, boulet) avec apparition de croûtes, dépilations accompagnées une fois encore de vives démangeaisons. En raison de ces démangeaisons, l’animal frappe ses sabots contre la porte du box, piétine, se mord les boulets… entraînant ainsi la formation de plaies et de crevasses. L’extension aux canons, puis jarrets et genoux est possible.

Fiche Cheval N°10. La Visite d'acquistion d'un cheval

Après avoir pratiqué l’équitation pendant quelques temps, beaucoup de cavaliers désirent acquérir un cheval. Pour les plus chanceux, et les plus à l’aise financièrement, le rêve peut devenir réalité.  Mais attention, un cheval est un animal exigeant. Il faut s’en occuper tous les jours, même par mauvais temps, même si l’on est fatigué, etc… Financièrement, c’est un engagement important : outre les frais de « logement », de ferrure, d’alimentation, etc… il faut pouvoir assumer les frais vétérinaires, particulièrement en cas de coup dur.

Fiche Cheval N°11. Physiologie du cheval

1 AN DE LA VIE D’UN CHEVAL = 5 ANS DE LA VIE D’UN HOMME LA DUREE DE VIE D’UN CHEVAL EST EN MOYENNE DE 25 ANS. Le poids Le poids des chevaux est très variable puisqu’il existe des races légères et de petit format (arabe) et des races dites lourdes (chevaux de trait). Par ailleurs, un particulier ne possède pas de balance adaptée à la taille de sa monture. Une estimation du poids s’avère cependant nécessaire pour adapter l’alimentation du cheval à ses besoins et pour l’administration de bon nombre de traitements. Cette estimation est réalisée suivant deux calculs types: Poids Vif = (4,3 x périmètre thoracique) + (2,6 x hauteur au garrot) – 785 ou Poids = ((périmètre thoracique)2 x longueur poitrail-pointe de la hanche)/8700

Fiche Cheval N°12. Chevaux et Tiques : Quels Risques ?

Les tiques sont des acariens qui se fixent sur la peau des mammifères (homme compris) préférentiellement sur des zones de peau fine, grâce à leur rostre (mâchoire). Elles se gavent alors d’un repas de sang qui peut durer jusqu’à 3 semaines. À cette occasion, elles risquent de transmettre un certain nombre de maladies, parmi lesquelles la piroplasmose, maladie grave pouvant toucher votre cheval. Trois espèces de tiques sont fréquemment rencontrées et dangereuses : Dermacentor, Rhipicephalus et Ixodides. Leur activité est maximale au printemps et à l’automne, lorsque la température est comprise entre 0°C et 20°C. On les trouve principalement dans les forêts et bois, jardins privatifs et publics, parcs, champs, et même parfois dans l’habitat urbain.

Fiche Chien N° 01. Mon chien – son adoption et son arrivée à la maison

Félicitations ! Vous venez d’adopter un chiot !  Vous avez préparé l’arrivée de votre animal avec fébrilité. Vous avez rendu votre maison à l’« épreuve » de votre chiot et avez eu beaucoup de plaisir à choisir sa cage, son panier, sa couverture, ses jouets et d’autres accessoires. Nul doute que cette petite créature toute frétillante vous apportera beaucoup de joie. En retour, vous pouvez contribuer grandement à sa longévité, à son bonheur et à sa qualité de vie en lui donnant une nourriture saine, de l’affection, un environnement sûr et hygiénique et en le faisant examiner régulièrement par votre vétérinaire.

Fiche Chien N° 02. Mon chien – son éducation

La communication : la base d’une bonne relation Comme c’est le cas pour les gens, l’établissement d’une bonne relation entre un chien et son maître repose sur la communication. Les chiens communiquent entre eux à l’aide de signaux corporels. Quoi de plus naturel, donc, qu’ils utilisent le même langage avec les humains. C’est à vous, le propriétaire, qu’il revient d’interpréter ces signaux et d’apprendre à votre chiot ou à votre chien la bonne façon de communiquer ses besoins et ses désirs, que ce soit manger, sortir, jouer… ou recevoir un peu d’affection de votre part !

Fiche Chien N° 03. Mon chien – son alimentation

Les besoins nutritionnels propres à tous les chiens se divisent en énergie, (glucides, lipides), protéines, minéraux et vitamines. Le premier besoin du chien concerne ses dépenses énergétiques. En effet après l’eau, les constituants énergétiques sont ceux dont la privation affecte le plus rapidement la santé du chien. La richesse énergétique d’une ration provient principalement des glucides et des lipides. Les dépenses énergétiques quotidiennes comportent celles dû au métabolisme de base* (*dépense énergétique de l’animal lorsque celui ci est au repos complet) qui représente 60% à 70% de la dépense énergétique totale, auxquelles vient s’ajouter la déperdition d’énergie liée au travail musculaire, à la digestion et à la thermorégulation.

Fiche Chien N° 04. Mon chien – ses vaccins et sa visite de santé

La protection de votre meilleur ami  L’un des meilleurs moyens de garder votre chien en bonne santé pendant de nombreuses années est de le faire vacciner contre les maladies canines les plus courantes. Au cours des premières semaines de son existence, votre chien a reçu, par le lait de sa mère, des anticorps qui l’ont immunisé temporairement contre certaines maladies. Après cette période, c’est à vous qu’il revient de le protéger, avec l’aide et les conseils de votre vétérinaire.

Fiche Chien N° 05. Mon chien – les soins des yeux

Les yeux d’un chien en bonne santé sont clairs et brillants. Ils ne doivent pas présenter de débris, de sécrétions et de rougeur (inflammation). La région entourant le globe oculaire doit être blanche. Signes courants d’une maladie de l’oeil Inflammation ou rougeur de l’oeil ou de l’intérieur des paupières Matière « collée » à la surface ou dans les coins des yeux Surface de l’oeil terne ou trouble Troisième paupière en travers de l’oeil Sécrétions anormales ou larmoiement excessif Poils entourant les yeux mouillés de larmes

Fiche Chien N° 06. Mon chien – les soin des oreilles

Une oreille saine est propre et rose pâle ; elle ne dégage aucune odeur et contient très peu de cérumen. Examinez régulièrement les oreilles de votre animal. Signes d’une maladie de l’oreille Odeur désagréable L’animal se gratte souvent l’oreille et passe sa patte sur son oreille et sa tête. Sensibilité au toucher souvent accompagnée de douleur L’animal penche ou secoue constamment sa tête d’un côté. Écoulement noir ou jaunâtre Rougeur ou enflure du pavillon de l’oreille ou du conduit auditif Modification du comportement : apathie, abattement ou irritabilité Accumulation de cérumen brun foncé Perte d’équilibre ou d’acuité auditive accompagnée de désorientation Présence de sang ou de débris ressemblant à du café moulu

Fiche Chien N° 07. Mon chien – les soins des dents

Votre animal domestique compte sur vos bons soins  Les progrès en matière de traitement ont fait nettement régresser les maladies infectieuses et autres maladies graves touchant les animaux domestiques. Ce sont désormais les maladies bucco-dentaires – en particulier les maladies parondontales et les maladies gingivales causées par l’accumulation de plaque et de tartre – qui sont devenues le plus grand problème de santé chez le chat et le chien. En l’absence de soins dentaires convenables, on estime qu’à l’âge de 3 ans, 80 % des chiens et 70 % des chats présenteront des signes de maladie bucco-dentaire. Avec votre aide, vos animaux domestiques pourront avoir des dents et des gencives saines toute leur vie, et il suffit de peu de choses pour y parvenir : Une saine alimentation Des friandises à ronger, comme des os en « cuir brut » (pour les chiens) Un brossage régulier de leurs dents à la maison Un examen dentaire annuel chez le vétérinaire

Fiche Chien N° 08. Mon chien – comment lui administrer comprimés et sirops ?

Tout comme vous, votre chien sera parfois malade et il est probable que vous deviez lui administrer des médicaments prescrits par votre vétérinaire. L’emploi d’une bonne méthode facilitera la vie de tout le monde.  Vous devez toujours suivre rigoureusement les directives que votre vétérinaire vous a données. Vous devez administrer toute la quantité de médicament prescrite et ce, pour toute la durée indiquée par le vétérinaire. Les comprimés et les gélules 1ère étape Placez le comprimé ou la gélule entre votre pouce et votre index d’une main. Saisissez la mâchoire supérieure de votre chien avec le pouce et l’index de l’autre main. 2e étape Poussez délicatement la lèvre supérieure de votre chien sur ses dents pendant que vous ouvrez sa gueule. Vous risquez moins de vous faire mordre ainsi. 3e étape Tournez votre poignet de manière à renverser la tête de votre chien pour que ses yeux fixent le plafond Abaissez lentement la mâchoire inférieure de votre chien avec le majeur. 4e étape Placez votre majeur sur les petites incisives de votre chien et déposez le comprimé ou la gélule le plus profondément possible sur sa langue. Refermez immédiatement la gueule de votre chien. Tout en tenant la gueule, laissez redescendre la tête pour lui permettre d’avaler plus facilement. 5e étape  Frottez la gorge de votre chien ou soufflez sur son museau pour l’inciter à avaler. 

Fiche Chien N° 09. Mon chien âgé

La vieillesse n’est pas une maladie Grâce aux progrès de la médecine vétérinaire, à l’évolution des soins et à une alimentation plus saine, les chiens vivent beaucoup plus longtemps et en meilleure santé qu’avant. Mais, comme les humains, ils ressentent les effets du temps. Peut-être avez-vous commencé à remarquer que votre chien autrefois si plein de vie semble fonctionner un peu au ralenti. En étant conscient des changements naturels qui surviennent chez votre chien vieillissant et en sachant comment l’aider à vivre en bonne santé, actif, et lui éviter des malaises inutiles, vous pourrez ensemble profiter pleinement de ses dernières années.

Fiche Chien N° 10. Comment voit mon chien ?

Nos compagnons ont une perception visuelle de leur environnement et de leur entourage sensiblement différente de la nôtre. Beaucoup de fausses (et de vraies) idées circulent sur ce sujet. Grâce à l’étude anatomique et histologique (structure à l’échelle cellulaire) de l’œil, les vétérinaires ont pu déterminer  comment les chiens perçoivent les formes, les mouvements, la lumière ou encore les couleurs. Mise au point.

Fiche Chien N° 11. Intoxication par le gui et par le houx

Le gui et le houx sont deux plantes qui présentent une toxicité lorsqu’elles sont ingérées par un animal de compagnie. Les jeunes animaux, particulièrement joueurs, sont tentés de mâchonner toute plante laissée à leur portée. L’INTOXICATION PAR LE GUI Les boules de gui contiennent une substance appelée viscotoxine qui provoque, quelques heures après son absorption par un animal, différents types de troubles:- L’irritation provoquée par la toxine sur les muqueuses digestives (de la bouche, de l’estomac…) va s’accompagner d’une très importante salivation et de vomissements. De la diarrhée pourra également être observée quelques heures après l’ingestion des baies. – La viscotoxine entraîne également une diminution de la pression artérielle à l’origine d’une grave hypotension – Enfin, des troubles nerveux pourront être observés: dilatation des pupilles, augmentation de sensibilité de l’animal (qui réagit exagérément au moindre petit stimulus), voire démarche anormale (avec incoordination dans les mouvements et troubles de l’équilibre)

Fiche Chien N° 12. L’éducation du chiot

L’âge idéal d’adoption d’un chiot se situe aux alentours de 2 mois. A cet âge, sa mère lui a déjà inculqué certaines bases d’éducation. Sa famille d’adoption devra ensuite poursuivre cette éducation afin qu’une relation harmonieuse s’établisse entre le chien et sa nouvelle “meute”.La connaissance de quelques données concernant le développement du chiot va permettre d’éviter certaines erreurs parfois à l’origine d’une incompréhension entre le chiot et ses maîtres et de limiter le risque d’apparition de certains troubles comportementaux chez l’animal. Ces éléments sont d’autant plus importants à connaître si vous avez adopté un chiot très jeune (mère décédée ou qui délaissait ses petits, chiot d’un refuge…) car sa mère n’aura alors pas forcément pu lui délivrer une éducation de base

Fiche Chien N° 13. La castration du chien

La castration du chien est une intervention de convenance pratiquée très fréquemment. Cette opération peut être décidée pour diverses raisons: – pour des raisons légales (chien de première catégorie), – pour éliminer certains troubles comportementaux (fugue, agressivité…), – pour prévenir ou traiter certaines maladies. Le but de cet article est de vous aider à connaître les véritables bénéfices de la castration du chien et de bien comprendre pourquoi cette opération est indispensable pour traiter certaines pathologies.

Fiche Chien N° 14. La Cataracte

L’oeil est constitué de divers éléments parmi lesquels : – la rétine, sorte “d’écran” qui tapisse le fond de l’oeil et réceptionne les images – et le cristallin, une lentille qui assure la convergence des rayons lumineux sur la rétine. La cataracte correspond à une opacification du cristallin, normalement parfaitement transparent. Cette pathologie est fréquente chez le chien.

Fiche Chien N° 16.La leishmaniose

La leishmaniose est une maladie liée à la présence, au sein de l’organisme d’un animal, de petits parasites: les leishmanies. Ces derniers sont  transmis à un animal par la piqûre d’un insecte diptère très proche du moustique. La maladie est  fréquente chez le chien alors que le chat semble très peu réceptif. L’homme, tout comme le chien, peut être contaminé.

Fiche Chien N° 18. La Rupture du Ligament Croisé Crânial

La rupture des ligaments croisés est une affection fréquente chez le chien. Elle concerne principalement le ligament croisé crânial. Ce dernier assure une bonne stabilité du genou et sa rupture, partielle ou totale, va provoquer l’apparition d’une boiterie du membre concerné. Un peu d’anatomie… Comme chez l’homme, l’articulation du genou du chien comporte deux ligaments croisés dont le rôle est d’assurer la stabilité de l’articulation. Chacun des deux ligaments possède une attache sur le fémur et une autre sur le tibia.

Fiche Chien N° 19.La stérilisation de la chienne

La stérilisation va permettre, non seulement, d’écarter tout risque de reproduction non souhaitée mais également d’éviter les inconvénients associés aux chaleurs chez la chienne (pertes de sang, changement de comportement, assauts des chiens mâles…). D’autres avantages sont associés à l’ovariectomie, ce d’autant plus que la chirurgie est réalisée de façon précoce.

Fiche Chien N° 20.Pour une bonne cohabitation Homme / Chien

Le chien est un animal social qui, à l’état sauvage, vit en meute hiérarchisée. Il va tout naturellement chercher, à l’âge de la puberté, à définir sa place dans sa famille d’adoption, sa nouvelle “meute”. Au sein du groupe, le chien dominant a diverses prérogatives, c’est-à-dire qu’il peut se permettre un grand nombre de comportements formellement interdits aux dominés. L’homme ne connaît pas bien le fonctionnement des meutes et la communication homme/chien n’est donc pas aisée. De nombreuses incompréhensions entre le chien et ses maîtres peuvent découler d’une mauvaise interprétation du comportement de notre animal de compagnie et nous pouvons, par nos propres attitudes et réactions, laisser faussement croire au chien qu’il peut prendre la place du chef de meute dans notre famille.

Fiche Chien N°22. Saviez-vous que le chocolat est toxique pour votre chien ?

Le chocolat, si bon soit il, ne doit pas être proposé à votre animal de compagnie. Il contient, en effet, une substance appelée théobromine qui présente une importante toxicité pouvant aller jusqu’à provoquer la mort de votre animal. I. DOSES TOXIQUES La théobromine est présente en quantité variable dans les diverses sortes de chocolats: elle est environ trois fois plus présente dans le chocolat noir que dans le chocolat au lait et est quasiment absente dans le chocolat blanc (le chocolat noir contient environ 6,5mg de théobromine/g contre 2,1 mg/g dans le chocolat au lait) Les doses toxiques se situeraient entre 100 et 300mg de théobromine absorbée par kilogramme (soit une dose de 150 à 300 grammes de chocolat noir environ pour un chien de 10 Kg) mais elles semblent très variables d’un individu à l’autre.

Fiche Chien N°23. La Rage au Maroc

La rage au Maroc est une zoonose majeure qui sévit à l’état enzootique dans le pays avec une moyenne annuelle de 416 cas animaux et 20 à 22 cas humains. Le réservoir et le vecteur principal de cette maladie est le chien qui est à l’origine de la majorité des contaminations. La plupart des Provinces du Royaume sont infectées avec des degrés variables selon la densité de la population canine et les conditions socioculturelles prévalentes. Malgré les efforts déployés pour lutter contre cette zoonose, le Maroc enregistre encore une incidence élevée de cette maladie chez l’animal.

Fiche Chien N°24. Existe-t-il des races de chiens plus dangereuses que d’autres ?

Plusieurs études statistiques étudiant les morsures infligées par des chiens aux humains démontrent qu’aucune race de chien n’est plus dangereuse qu’une autre, tant au niveau de la fréquence des morsures que de la gravité de celles-ci: Tout chien, quelle que soit sa race, est susceptible de mordre.

Fiche Chien N°25. Maladie du cœur du chien vieillissant ?

Le coeur est un formidable muscle qui ne se repose jamais et joue dans l’organisme un rôle de « pompe centrale ». Du sang pauvre en oxygène arrive dans la partie droite du coeur, pour être pompé vers les poumons, où il est réapprovisionné en oxygène. De là, il reflue vers la partie gauche du coeur cette fois, qui envoie ce sang riche en oxygène dans les différents organes et tissus du corps.

Fiche Chien N°26. Œdème pulmonaire

L’œdème pulmonaire (ou accumulation d’eau dans les poumons) a pour origine principale un problème du cœur « gauche ». Il existe aussi des œdèmes dus à une perméabilité des vaisseaux plus marquée Les principaux symptômes sont de la toux (souvent absente chez le chat) et de la dyspnée (difficulté à respirer). Le meilleur examen pour confirmer la présence d’œdème est la radiographie.

Fiche Chien N°27. Parvovirose Canine

La parvovirose est une des maladies les plus grave pouvant atteindre les chiots comme les chiens agés.L’ agent pathogène cause hélas surtout chez les chiots et parfois également chez des chiens agés une gastro-entérite dont les conséquences peuvent être fatales, par suite de l’état de choc qu’il peut développer. Le taux de morbidité est de 16-35% chez les chiens non protégés. Elle est probablement celle qui cause le plus de maux de têtes aux éleveurs concernant la vaccination des chiots.

Fiche Chien N°28. Maladie de Carré

La maladie de Carré est une maladie infectieuse et contagieuse, répandue dans le monde entier. Très contagieuse, elle est causée par un Paramixovirus transmis dans l’air par les sécrétions du chien infecté. L’infection touche d’abord les voies respiratoires hautes, et les amygdales. De là le virus gagne différents organes par le biais de la circulation sanguine (virémie).

Fiche Chien N°29 - Crises D'épilepsie

Les crises d’épilepsie chez le chien sont très impressionnantes. Le propriétaire ne sait plus ce qu’il doit faire. La crise dure de quelques secondes à plusieurs minutes. Souvent, elle est précédée par un temps pendant lequel le chien paraît perdu. Le chien se cache ou divague sans but précis, puis il perd conscience, tombe sur le sol et montre des convulsions, des signes de pédalage ; souvent, il urine et défèque. Sa mâchoire claque et la salive s’écoule. Petit à petit, les convulsions diminuent d’intensité puis disparaissent, et le chien reprend un état tout à fait normal, presque comme si rien ne s’était passé. Parfois, il a l’air un peu hébété.

Fiche Chien N°30. Prolapsus de la Glande Lacrymale

Qu’est-ce que la troisième paupière ? Contrairement aux humains, la plupart des animaux possèdent une troisième paupière (les singes, serpents et la plupart des poissons en sont dépourvus). La troisième paupière ou membrane nictitante est une structure située au niveau de l’angle interne de l’oeil qui. Elle comprend un cartilage en forme de T et une glande lacrymale, aussi appelée glande lacrymale accessoire ou nictitante. Cette glande se trouve normalement à la base du cartilage et ne peut être vue. La troisième paupière sert à protéger l’oeil et répartir les larmes sur sa surface. La glande lacrymale accessoire contribue de manière significative à la production totale de larmes.

Fiche Chien N°31. Des remèdes naturels pour lutter contre le stress de votre chien

Le stress n’est malheureusement pas un mal réservé aux seuls humains. Nos animaux de compagnie en souffrent eux aussi. Et cette angoisse peut parfois les ronger au point de les rendre malades.Chute des poils, infections cutanées des à un grattage ou un léchage excessif, problèmes de comportement : le stress peut avoir de sérieuses conséquences sur les chiens comme sur les chats. Il existe heureusement des traitements pour les aider, et pour ceux qui préfèrent les méthodes douces, voici quelques idées de  traitement naturel pour soigner un chien stressé.Rappelons toutefois que toutes ces thérapies ne remplacent pas les visites chez le vétérinaire ni une thérapie comportementale et que ces remèdes ne doivent pas être préparés au petit bonheur la chance.

Fiche Médicale N°02. Comment éviter les désagréments associés à la mue chez nos animaux ?

Deux fois par an, nos animaux domestiques (chiens, chats, lapins, furets) vont connaître une période de mue. Bien que tout à fait naturelle, cette chute de poils peut avoir des conséquences néfastes pour nos compagnons, en particulier chez ceux tels les lapins ou les chats qui portent une attention toute particulière à leur toilette et peuvent absorber une grande quantité de poils à cette occasion.

Fiche Médicale N°05. Dentisterie Vétérinaire : 3 questions fréquentes

MON CHIEN SENT DE LA « GUEULE, EST-CE NORMAL ? La mauvaise haleine de votre compagnon n’est pas une fatalité : Ce n’est pas normal. Cette odeur est dans l’immense majorité des cas le reflet d’une INFECTION bucco-dentaire. En effet, tous les jours, le biofilm contenu dans la gueule de votre compagnon se dépose sur ses dents. Ce biofilm est constitué de SALIVE et de bactéries. En adhérant sur les dents, il forme ainsi la PLAQUE DENTAIRE ou PLAQUE BACTERIENNE (invisible).

Fiche Médicale N°06. Envenimation par les chenilles processionnaires du pin

La chenille processionnaire du pin (thaumetopoea pityocampa) est un insecte responsable d’envenimations chez nos carnivores domestiques. Elle se rencontre dans les régions au climat favorable à leur développement (on les trouve essentiellement sur la Côte méditerranéenne, en Corse et sur la Côte atlantique) et riches en épineux  (les larves se nourrissent en effet des aiguilles de diverses sortes de pins).

Fiche Médicale N°07. Faut'il soigner un animal pour un cancer

Depuis 2010, le cancer est officiellement devenu la première cause de mortalité dans le monde chez l’homme (selon l’OMS), supplantant les maladies cardiovasculaires. Une évolution similaire est observée chez le chien. Une étude publiée récemment a montré que le cancer était la première cause de mortalité chez le chien aux États-unies (Fleming et al. J Vet Intern Med 2011). Dans certaines races (bouviers bernois, golden retrievers, boxers), un chien sur deux décédera des suites d’un cancer. Cette augmentation des maladies cancéreuses est liée à plusieurs paramètres :

 

Fiche Médicale N°08. Intoxication par le gui et par le houx

Le gui et le houx sont deux plantes qui présentent une toxicité lorsqu’elles sont ingérées par un animal de compagnie. Les jeunes animaux, particulièrement joueurs, sont tentés de mâchonner toute plante laissée à leur portée. L’INTOXICATION PAR LE GUI Les boules de gui contiennent une substance appelée viscotoxine qui provoque, quelques heures après son absorption par un animal, différents types de troubles:- L’irritation provoquée par la toxine sur les muqueuses digestives (de la bouche, de l’estomac…) va s’accompagner d’une très importante salivation et de vomissements.

Fiche Médicale N°09. L'examen Sanguin

Le sang est le liquide biologique le plus connu de l’organisme. Un chien possède 90mL de sang par kg, soit 1,8L pour un chien de 20kg. Un chat possède 75mL de sang par kg, soit 300mL pour un chat de 4kg.

Le sang contient principalement des globules rouges (rôle dans l’apport de l’oxygène aux tissus), des globules blancs (rôle dans les défenses de l’organisme), des plaquettes (rôle dans la coagulation), ainsi que différents métabolites reflétant le fonctionnement de certains organes : reins, foie…

Fiche Médicale N°10. La Cataracte

L’oeil est constitué de divers éléments parmi lesquels : – la rétine, sorte “d’écran” qui tapisse le fond de l’oeil et réceptionne les images – et le cristallin, une lentille qui assure la convergence des rayons lumineux sur la rétine. La cataracte correspond à une opacification du cristallin, normalement parfaitement transparent. Cette pathologie est fréquente chez le chien.

Fiche Médicale N°11. La Consultation Pédiatrique

La consultation pédiatrique est l’occasion de faire le point sur les soins à prodiguer à votre compagnon dans les premiers mois de sa vie. Non seulement le vétérinaire va examiner attentivement votre animal afin de vérifier que la croissance soit harmonieuse, mais il va aussi vous donner une foule de conseils concernant l’éducation, la hiérarchie au sein de la famille, l’alimentation du jeune, les vaccins complémentaires (piroplasmose, maladie de Lyme…), etc…

Fiche Médicale N°12. La Consultation Pubertaire

La consultation pubertaire est un rendez-vous important dans la vie de votre compagnon. Elle permet un contrôle du stade de croissance, une appréciation de l’état dentaire, une vérification et une adaptation du statut vaccinal, une aide dans le développement comportemental du chiot ou chaton.  Ne pas prendre de conseils pour son animal entre 3 et 15 mois, c’est un peu comme, toutes proportions gardées, élever un enfant sans médecin, sans dentiste, sans école entre 6 et 25 ans.

Fiche Médicale N°14. La Kératoconjonctivite Sèche

Les glandes lacrymales produisent, tout au long de la journée, des larmes qui vont former une protection naturelle pour l’oeil : le film lacrymal. Un défaut de sécrétion de ces larmes va engendrer une sécheresse oculaire elle-même responsable d’une inflammation de la conjonctive et de la cornée. Cette pathologie est appelée : kératoconjonctivite sèche.

Fiche Médicale N°15. Lé vétérinaire a prescrit un traitement antibiotique à mon animal

Un traitement antibiotique permet de lutter efficacement contre une infection bactérienne ou d’éviter une surinfection bactérienne. Tout comme chez l’être humain, un emploi irraisonné des antibiotiques peut provoquer l’apparition de phénomènes de résistance et, par conséquent, une inefficacité de ces molécules lors d’un traitement ultérieur. Certaines règles doivent être respectées pour éviter ces inconvénients:

Fiche Médicale N°16. Les Corps étrangers Digestifs

L’ingestion de corps étrangers par les animaux de compagnie est relativement fréquente. Elle concerne le plus souvent les jeunes animaux (souvent plus joueurs que les adultes) et est fréquente chez le chien et le furet (un peu moins chez le chat). Ces corps étrangers avalés n’ont parfois aucune répercussion sur l’état de santé de l’animal (notamment s’ils sont vomis peu après leur ingestion ou s’ils parviennent à transiter naturellement tout le long du tube digestif) mais ils peuvent également, lorsqu’ils sont responsables d’occlusion ou de perforation, avoir de très graves conséquences, voire entraîner la mort de l’animal.

Fiche Médicale N°17. Les Intoxications par l'étoile de Noël

La Poinsettia ou “étoile de Noël” (Euphorbia pulcherrima) est une plante très appréciée pour ses vertus décoratives. Elle ne fait pas partie des plantes connues pour leur grande toxicité comme le Laurier rose ou le Ricin. Néanmoins, son ingestion en quantité importante par votre animal de compagnie peut avoir de graves conséquences…

Fiche NAC N°01. Bien S'occuper de son Lapin Nain

Le lapin est un animal territorial, et relativement dominant. Il faut lui apprendre le plus tôt possible à partager son territoire : sinon attention aux morsures lorsque vous mettez la main dans sa cage, même pour lui donner à manger. Il est très curieux, et participe à la vie de famille : cela-dit, il reste très craintif et méfiant ; il apprendra petit à petit à accepter les bruits et les mouvements qui l’entourent. Très bon compagnon de jeu, il peut s’avérer être un « toutou qui va chercher sa baballe » : naturellement, le lapin aime tout déplacer (mangeoire, bâtons à grignoter, …). Il est très amusant de lui apprendre à courir après une balle, ou de lui lancer un jouet qu’il relancera lui-même …

Fiche NAC N°02. Dentisterie chez le Lapin

Les lapins sont prédisposés aux abcès dentaires quel que soit leur âge. Ces abcès ne sont pas toujours visibles et tout écoulement oculaire (larmoiement), nasal (jetage), ou buccal (salivation) doit y faire penser. Outre le curetage de l’abcès, le retrait d’une ou plusieurs dents est obligatoire. Ceci se fait sous anesthésie générale, et ne pose aucun soucis d’alimentation par la suite pour le lapin.

Fiche NAC N°05. Présentation du Furet

Le furet est un animal domestique. La femelle pèse entre 600 et 900 g et le mâle entre 1 et 2 kg. Son espérance de vie est de 5 à 11 ans. Affectueux et joueur, le furet est un animal de compagnie qui peut être gardé en cage, avec quelques sorties en liberté dans la maison. La cage doit être vaste, si possible à étage, et placée à l’abri des courants d’air. Elle peut être recouverte de copeaux de bois et doit contenir un coin propre pour la distribution de nourriture (croquettes spécifiques pour furets), un coin réservé aux besoins (les furets s’habituent parfois à la litière pour chat) et un espace pour dormir (cabane, hamac, pull-over).

Fiche NAC N°07 Présentation du Lapin

Le lapin est un animal domestiqué depuis plus de 1000 ans dont le poids varie entre 800g et 1,8 kg. Son espérance de vie est de 5 à 10 ans. Le lapin doit manger à volonté du foin de très bonne qualité, des légumes et de la verdure (carotte, laitue, fenouil, pissenlit…). Des granulés pour lapin peuvent être donnés en petite quantité (30 grammes par jour). Des fruits peuvent également être laissés à disposition de temps en temps (pommes, poires…), sauf en cas de diarrhée. Il est normal de voir le lapin manger ses propres crottes et il faut le laisser faire.Ce comportement est nécessaire à la bonne digestion des aliments.

Fiche NAC N°08. La Malocclusion dentaire du Chinchilla

La malocclusion est l’une des plus fréquentes maladies dentaires chez les rongeurs.  Leurs dents poussent constamment, d’où l’origine du problème.  La malocclusion peut être définie par le mauvais alignement des dents, incisives, molaires ou prémolaires, ce qui empêche l’usure normale de la dentition.  Les dents, et / ou les racines des dents, poussent sans cesse, ce qui amène bien souvent à la mort de l’animal. 

Fiche Poisson N° 1. L’éclairage de votre aquarium

L’éclairage de votre aquarium, Outre de TH et le THca, le pH, le taux de CO2, le chauffage ou encore la  filtration (donc la propreté de l’eau et sa teneur en NH3), un des paramètres les plus importants pour la santé et la qualité de vie de vos poissons est l’éclairage. La lumière est un des paramètres déterminant pour la bonne santé de vos poissons, en particulier le respect des rythmes biologiques, ainsi que pour la croissance de vos plantes (photosynthèse). Pour bien maîtriser cet aspect de l’aquariophilie, il sera important de savoir quel matériel utiliser, comment le positionner, et respecter une durée raisonnable d’éclairage, un spectre lumineux et une intensité lumineuse adaptés. 

Fiche Poisson N°02. La filtration de votre aquarium

La Filtration de votre Aquarium Quel que soit le type d’aquarium que vous possédez, et quelles que soient les espèces et le nombre de poissons et de plantes qui y sont hébergés, la filtration de l’eau est indispensable. En effet, très rapidement un certain nombre de déchets organiques vont s’accumuler, polluant l’eau et compromettant le bon équilibre biologique de votre aquarium et la santé de ses pensionnaires. Ces déchets sont visibles à l’œil nu (débris végétaux, restent alimentaires, déjections animales…), mais également invisibles : ce sont les déchets azotés, qui sont responsables de l’augmentation du taux d’ammoniac et de nitrates dans l’eau, et qui sont bien évidemment nuisibles à la santé de vos poissons.

Fiche Reptile N°01. L'iguane Vert : un beau Lézard

L’Iguane vert est un reptile de la Famille des iguanidés. Originaire de l’Amérique tropicale, il fait partie désormais des N .A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie) . Parmi les reptiles il est l’un des plus populaires. Son habitat : Les reptiles sont des animaux dont la température interne est directement dépendante de la température extérieure : on dit qu’ils sont poïkilothermes (à l’inverse des mammifères et des oiseaux qui sont homéothermes, c’est à dire que leur température interne est stable et totalement indépendante de la température extérieure). Ceci permet de définir pour les reptiles trois températures seuils : la température critique maximale (qui, maintenue trop longtemps, entraîne la mort), la température critique minimale (en deçà de laquelle le reptile plonge dans une léthargie qui finit par entraîner le décès), et enfin la température optimale, légèrement inférieure à la température critique maximale.

Fiche Reptile N°02. L'alimentation des Reptiles Herbivores

L’alimentation doit se composer de 90 % de légumes pour 10% de fruits. Il faudra veiller à présenter des aliments variés, toujours frais, lavés des pesticides,  renouvelés chaque jour et au moins trois parmi la liste ci-dessus. Il sera important de rajouter un os de seiche (destiné aux oiseaux) et si nécessaire des vitamines mais celles-ci devront être dosées de façon précise car elles peuvent être très préjudiciable à l’individu;

Fiche Reptile N°03. Le Python Royal : Pourquoi pas chez vous ?

Le Python Royal est un reptile de la famille des boïdés. Originaire d’Afrique et d’Asie, sa beauté, sa taille raisonnable et sa docilité font de lui un animal très prisé. C’est pourquoi il fait partie désormais des N .A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cependant, comme tous les serpents, un certain nombre de règles sont à respecter quant à sa manipulation.

Fiche Reptile N°04. Le Serpent des Blés

Le serpent des blés (Elaphe guttala) est un serpent appartenant à la famille des Colubridés. Il est originaire du sud-est des Etats-Unis et du nord-est du Mexique et vit en milieu terrestre et sec. Son caractère est généralement très docile, il n’est pas venimeux car ne possède pas de crochet à venin, son élevage est assez aisé et il n’est pas concerné par la Convention de Washington : toutes ces raisons font de lui un N.A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cependant, comme tous les serpents, un certain nombre de règles sont à respecter quant à sa manipulation. 

Fiche Reptile N°05. Les Caméléons

Les caméléons sont des reptiles de la Famille des caméléonidés, originaires d’Afrique. Leur taille varie en fonction de l’espèce considérée, et peut varier de 3cm pour les Caméléons terrestres, entre 13 et 19 cm pour les Caméléons nains et jusqu’à 70 cm pour les Caméléons « vrais ». Ils font partie désormais des N .A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie) . Parmi les reptiles il est l’un des plus populaires avec l’Iguane Vert et les tortues.

Fiche Reptile N°06. Les Colubridés

Les Colubridés sont des serpents originaires d’Amérique, d’Asie ou d’Afrique au caractère en général assez facile. Leur taille est très variable en fonction de l’espèce considérée. En effet, le serpent des blés mesure entre 80 et 150 cm, alors que le serpent taureau mesure en moyenne 2,50m. Leur élevage est relativement aisé, et c’est pourquoi ils font partie désormais des N .A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cependant, comme tous les serpents, un certain nombre de règles sont à respecter quant à leur manipulation.

Fiche Reptile N°07. Les couleuvres jarretières

Les Couleuvres jarretières (Thamnophis sirtalis) sont des serpents originaires d’Amérique du Nord au caractère généralement pacifique. Ils chassent en milieux aquatiques, mais vivent en milieux terrestres et secs. Leur élevage reste relativement simple, et c’est pourquoi ils font partie désormais des N.A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cependant, comme tous les serpents, un certain nombre de règles sont à respecter quant à leur manipulation.

Fiche Reptile N°08. Les Maladies Transmissibles à l'Homme par les Reptiles

Les reptiles sont susceptibles d’être porteurs de nombreux germes pathogènes, dont certains sont potentiellement contagieux à l’homme. Cependant, il convient de préciser que le risque dépend avant tout de l’hygiène et de la salubrité du milieu de vie de l’animal, de sa provenance, ainsi que des contacts physiques plus ou moins étroits entretenus avec lui par son propriétaire.

 

Fiche Poisson N° 1. L’éclairage de votre aquarium

L’éclairage de votre aquarium, Outre de TH et le THca, le pH, le taux de CO2, le chauffage ou encore la  filtration (donc la propreté de l’eau et sa teneur en NH3), un des paramètres les plus importants pour la santé et la qualité de vie de vos poissons est l’éclairage. La lumière est un des paramètres déterminant pour la bonne santé de vos poissons, en particulier le respect des rythmes biologiques, ainsi que pour la croissance de vos plantes (photosynthèse). Pour bien maîtriser cet aspect de l’aquariophilie, il sera important de savoir quel matériel utiliser, comment le positionner, et respecter une durée raisonnable d’éclairage, un spectre lumineux et une intensité lumineuse adaptés. 

Fiche Reptile N°01. L'iguane Vert : un beau Lézard

L’Iguane vert est un reptile de la Famille des iguanidés. Originaire de l’Amérique tropicale, il fait partie désormais des N .A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie) . Parmi les reptiles il est l’un des plus populaires. Son habitat : Les reptiles sont des animaux dont la température interne est directement dépendante de la température extérieure : on dit qu’ils sont poïkilothermes (à l’inverse des mammifères et des oiseaux qui sont homéothermes, c’est à dire que leur température interne est stable et totalement indépendante de la température extérieure). Ceci permet de définir pour les reptiles trois températures seuils : la température critique maximale (qui, maintenue trop longtemps, entraîne la mort), la température critique minimale (en deçà de laquelle le reptile plonge dans une léthargie qui finit par entraîner le décès), et enfin la température optimale, légèrement inférieure à la température critique maximale.

Fiche Poisson N°02. La filtration de votre aquarium

La Filtration de votre Aquarium Quel que soit le type d’aquarium que vous possédez, et quelles que soient les espèces et le nombre de poissons et de plantes qui y sont hébergés, la filtration de l’eau est indispensable. En effet, très rapidement un certain nombre de déchets organiques vont s’accumuler, polluant l’eau et compromettant le bon équilibre biologique de votre aquarium et la santé de ses pensionnaires. Ces déchets sont visibles à l’œil nu (débris végétaux, restent alimentaires, déjections animales…), mais également invisibles : ce sont les déchets azotés, qui sont responsables de l’augmentation du taux d’ammoniac et de nitrates dans l’eau, et qui sont bien évidemment nuisibles à la santé de vos poissons.

Fiche Cheval N°01. Activité sexuelle du cheval

Ages d’activité sexuelle – femelle : de 18 mois à 25 ans – mâle : à partir de 2 ans (la descente testiculaire pouvant survenir jusqu’à 2 ans) Cycle chez la femelle L’activité sexuelle a lieu de février à août. La durée du cycle est de 3 semaines en moyenne. Sur ce cycle, la durée de l’œstrus (période d’acceptation du mâle) est de 6 jours en moyenne. Les chaleurs sont espacées de 15 jours. L’ovulation a lieu à la fin des chaleurs (1 à 2 jours avant la fin)

Fiche Cheval N°02. Anémie infectieuse du cheval

C’est une affection virale grave mais exceptionnelle en France. Elle est inscrite dans les vices rédhibitoires et les maladies réputées contagieuses. Elle se manifeste sous une forme aiguë par une hyperthermie, par une prostration, une augmentation du rythme cardiaque ou sous une forme chronique par une succession de crises d’hyperthermie, une faiblesse générale, des troubles locomoteurs, de l’œdème et une anémie.

Fiche Cheval N°03. Diarrhée chez le Cheval

La diarrhée peut être d’origine bactérienne, virale, parasitaire ou encore liée au stress chez le poulain. Il faut appeler le vétérinaire rapidement car une diarrhée non soignée peut être fatale au cheval du fait de la déshydratation qu’elle entraîne. Le vétérinaire va administrer un pansement intestinal (charbon) et perfuser le cheval pour le réhydrater si besoin. Il va aussi tenter de déterminer la cause de la diarrhée afin d’en affiner le traitement (antibiothérapie…)

Fiche Cheval N°04. Emphysème pulmonaire du cheval

C’est une affection, classée parmi les vices rédhibitoires du cheval, qui correspond à une dilatation des alvéoles pulmonaires. Les signes cliniques sont : difficultés respiratoires : sifflements, augmentation d’amplitude des mouvements du diaphragme et des côtes, toux quinteuse et sèche, dégradation de l’état général, difficultés à l’effort : l’animal est poussif.

Fiche Cheval N°05. Fluxion périodique du cheval

Il s’agit d’uvéites récidivantes ou inflammations de l’uvée (structure interne vasculaire de l’oeil). Les origines en sont très variées : infections virale ou bactérienne ; parasitisme ; traumatismes mais également un certain nombre de causes inconnues (irritante, allergique ?). Les symptômes sont, en premier lieu, une douleur de l’oeil, un larmoiement, la fermeture des paupières, parfois un gonflement des paupières puis un aspect bleuté de la cornée. On constate surtout un myosis (fermeture de la pupille) et une modification de texture et de couleur de l’iris. 

Fiche Cheval N°06. Gestation et Poulinage

La durée de gestation est de 11 mois, le diagnostic se faisant par échographie dès le 14e jour. Les ¾ des juments poulinent la nuit et préférentiellement à la belle saison. En règle générale, la jument donne naissance à un poulain mais il peut arriver (cela ne représente que moins de 20% des juments) qu’une jument donne naissance à deux petits. Ce genre de gestation dite « gémellaire » n’est pas sans risque.Aucun moyen ne permet de prévoir avec exactitude le moment de poulinage. Il existe néanmoins quelques signes annonciateurs : gonflements des mamelles, du lait perle, la jument devient inquiète, nerveuse, cherche à s’isoler

Fiche Cheval N°08. La Fourbure du Cheval

La fourbure est une maladie du système vasculaire du pied : le pied n’est plus bien irrigué. Les causes de la fourbure sont diverses, mais aboutissent toutes à des altérations du pied. C’est aussi une vraie urgence médicale.Les facteurs prédisposant sont : l’ingestion d’une quantité d’aliment excessive (grain ou herbe trop riche) l’absorption d’eau trop froide (fourbure d’abreuvement) si le cheval a très chaud. les traumatismes (fourbure de routes) ex : travail intense sur terrain dur. les infections généralisées certains traitements aux corticoïdes l’obésité

Fiche Cheval N°09. La gale du cheval

La gale est une affection cutanée extrêmement contagieuse due à des acariens. Il en existe trois types qui se caractérisent par leur localisation : la gale sarcoptique qui concerne le garrot, la tête, l’encolure, l’épaule. Elle se manifeste par des démangeaisons importantes et l’apparition de boutons puis de croûtes conduisant à des dépilations sur les endroits cités. L’extension à tout le corps est possible. Ces démangeaisons peuvent perturber le repos de l’animal et avoir des répercussions importantes sur l’état général de l’animal la gale psoroptique qui se localise à la crinière. Elle est moins grave que la précédente mais cause de vives démangeaisons ainsi que des croûtes suintantes voire saignantes ; le crin est ébouriffé, cassé la gale chorioptique qui concerne surtout les membres (paturons, boulet) avec apparition de croûtes, dépilations accompagnées une fois encore de vives démangeaisons. En raison de ces démangeaisons, l’animal frappe ses sabots contre la porte du box, piétine, se mord les boulets… entraînant ainsi la formation de plaies et de crevasses. L’extension aux canons, puis jarrets et genoux est possible.

Fiche Cheval N°10. La Visite d'acquistion d'un cheval

Après avoir pratiqué l’équitation pendant quelques temps, beaucoup de cavaliers désirent acquérir un cheval. Pour les plus chanceux, et les plus à l’aise financièrement, le rêve peut devenir réalité.  Mais attention, un cheval est un animal exigeant. Il faut s’en occuper tous les jours, même par mauvais temps, même si l’on est fatigué, etc… Financièrement, c’est un engagement important : outre les frais de « logement », de ferrure, d’alimentation, etc… il faut pouvoir assumer les frais vétérinaires, particulièrement en cas de coup dur.

Fiche Cheval N°11. Physiologie du cheval

1 AN DE LA VIE D’UN CHEVAL = 5 ANS DE LA VIE D’UN HOMME LA DUREE DE VIE D’UN CHEVAL EST EN MOYENNE DE 25 ANS. Le poids Le poids des chevaux est très variable puisqu’il existe des races légères et de petit format (arabe) et des races dites lourdes (chevaux de trait). Par ailleurs, un particulier ne possède pas de balance adaptée à la taille de sa monture. Une estimation du poids s’avère cependant nécessaire pour adapter l’alimentation du cheval à ses besoins et pour l’administration de bon nombre de traitements. Cette estimation est réalisée suivant deux calculs types: Poids Vif = (4,3 x périmètre thoracique) + (2,6 x hauteur au garrot) – 785 ou Poids = ((périmètre thoracique)2 x longueur poitrail-pointe de la hanche)/8700

Fiche Cheval N°12. Chevaux et Tiques : Quels Risques ?

Les tiques sont des acariens qui se fixent sur la peau des mammifères (homme compris) préférentiellement sur des zones de peau fine, grâce à leur rostre (mâchoire). Elles se gavent alors d’un repas de sang qui peut durer jusqu’à 3 semaines. À cette occasion, elles risquent de transmettre un certain nombre de maladies, parmi lesquelles la piroplasmose, maladie grave pouvant toucher votre cheval. Trois espèces de tiques sont fréquemment rencontrées et dangereuses : Dermacentor, Rhipicephalus et Ixodides. Leur activité est maximale au printemps et à l’automne, lorsque la température est comprise entre 0°C et 20°C. On les trouve principalement dans les forêts et bois, jardins privatifs et publics, parcs, champs, et même parfois dans l’habitat urbain.

Fiche Médicale N°02. Comment éviter les désagréments associés à la mue chez nos animaux ?

Deux fois par an, nos animaux domestiques (chiens, chats, lapins, furets) vont connaître une période de mue. Bien que tout à fait naturelle, cette chute de poils peut avoir des conséquences néfastes pour nos compagnons, en particulier chez ceux tels les lapins ou les chats qui portent une attention toute particulière à leur toilette et peuvent absorber une grande quantité de poils à cette occasion.

Fiche Médicale N°05. Dentisterie Vétérinaire : 3 questions fréquentes

MON CHIEN SENT DE LA « GUEULE, EST-CE NORMAL ? La mauvaise haleine de votre compagnon n’est pas une fatalité : Ce n’est pas normal. Cette odeur est dans l’immense majorité des cas le reflet d’une INFECTION bucco-dentaire. En effet, tous les jours, le biofilm contenu dans la gueule de votre compagnon se dépose sur ses dents. Ce biofilm est constitué de SALIVE et de bactéries. En adhérant sur les dents, il forme ainsi la PLAQUE DENTAIRE ou PLAQUE BACTERIENNE (invisible).

Fiche Médicale N°06. Envenimation par les chenilles processionnaires du pin

La chenille processionnaire du pin (thaumetopoea pityocampa) est un insecte responsable d’envenimations chez nos carnivores domestiques. Elle se rencontre dans les régions au climat favorable à leur développement (on les trouve essentiellement sur la Côte méditerranéenne, en Corse et sur la Côte atlantique) et riches en épineux  (les larves se nourrissent en effet des aiguilles de diverses sortes de pins).

Fiche Médicale N°07. Faut'il soigner un animal pour un cancer

Depuis 2010, le cancer est officiellement devenu la première cause de mortalité dans le monde chez l’homme (selon l’OMS), supplantant les maladies cardiovasculaires. Une évolution similaire est observée chez le chien. Une étude publiée récemment a montré que le cancer était la première cause de mortalité chez le chien aux États-unies (Fleming et al. J Vet Intern Med 2011). Dans certaines races (bouviers bernois, golden retrievers, boxers), un chien sur deux décédera des suites d’un cancer. Cette augmentation des maladies cancéreuses est liée à plusieurs paramètres :

 

Fiche Médicale N°08. Intoxication par le gui et par le houx

Le gui et le houx sont deux plantes qui présentent une toxicité lorsqu’elles sont ingérées par un animal de compagnie. Les jeunes animaux, particulièrement joueurs, sont tentés de mâchonner toute plante laissée à leur portée. L’INTOXICATION PAR LE GUI Les boules de gui contiennent une substance appelée viscotoxine qui provoque, quelques heures après son absorption par un animal, différents types de troubles:- L’irritation provoquée par la toxine sur les muqueuses digestives (de la bouche, de l’estomac…) va s’accompagner d’une très importante salivation et de vomissements.

Fiche Médicale N°09. L'examen Sanguin

Le sang est le liquide biologique le plus connu de l’organisme. Un chien possède 90mL de sang par kg, soit 1,8L pour un chien de 20kg. Un chat possède 75mL de sang par kg, soit 300mL pour un chat de 4kg.

Le sang contient principalement des globules rouges (rôle dans l’apport de l’oxygène aux tissus), des globules blancs (rôle dans les défenses de l’organisme), des plaquettes (rôle dans la coagulation), ainsi que différents métabolites reflétant le fonctionnement de certains organes : reins, foie…

Fiche Médicale N°10. La Cataracte

L’oeil est constitué de divers éléments parmi lesquels : – la rétine, sorte “d’écran” qui tapisse le fond de l’oeil et réceptionne les images – et le cristallin, une lentille qui assure la convergence des rayons lumineux sur la rétine. La cataracte correspond à une opacification du cristallin, normalement parfaitement transparent. Cette pathologie est fréquente chez le chien.

Fiche Médicale N°11. La Consultation Pédiatrique

La consultation pédiatrique est l’occasion de faire le point sur les soins à prodiguer à votre compagnon dans les premiers mois de sa vie. Non seulement le vétérinaire va examiner attentivement votre animal afin de vérifier que la croissance soit harmonieuse, mais il va aussi vous donner une foule de conseils concernant l’éducation, la hiérarchie au sein de la famille, l’alimentation du jeune, les vaccins complémentaires (piroplasmose, maladie de Lyme…), etc…

Fiche Médicale N°12. La Consultation Pubertaire

La consultation pubertaire est un rendez-vous important dans la vie de votre compagnon. Elle permet un contrôle du stade de croissance, une appréciation de l’état dentaire, une vérification et une adaptation du statut vaccinal, une aide dans le développement comportemental du chiot ou chaton.  Ne pas prendre de conseils pour son animal entre 3 et 15 mois, c’est un peu comme, toutes proportions gardées, élever un enfant sans médecin, sans dentiste, sans école entre 6 et 25 ans.

Fiche Médicale N°14. La Kératoconjonctivite Sèche

Les glandes lacrymales produisent, tout au long de la journée, des larmes qui vont former une protection naturelle pour l’oeil : le film lacrymal. Un défaut de sécrétion de ces larmes va engendrer une sécheresse oculaire elle-même responsable d’une inflammation de la conjonctive et de la cornée. Cette pathologie est appelée : kératoconjonctivite sèche.

Fiche Médicale N°15. Lé vétérinaire a prescrit un traitement antibiotique à mon animal

Un traitement antibiotique permet de lutter efficacement contre une infection bactérienne ou d’éviter une surinfection bactérienne. Tout comme chez l’être humain, un emploi irraisonné des antibiotiques peut provoquer l’apparition de phénomènes de résistance et, par conséquent, une inefficacité de ces molécules lors d’un traitement ultérieur. Certaines règles doivent être respectées pour éviter ces inconvénients:

Fiche Médicale N°16. Les Corps étrangers Digestifs

L’ingestion de corps étrangers par les animaux de compagnie est relativement fréquente. Elle concerne le plus souvent les jeunes animaux (souvent plus joueurs que les adultes) et est fréquente chez le chien et le furet (un peu moins chez le chat). Ces corps étrangers avalés n’ont parfois aucune répercussion sur l’état de santé de l’animal (notamment s’ils sont vomis peu après leur ingestion ou s’ils parviennent à transiter naturellement tout le long du tube digestif) mais ils peuvent également, lorsqu’ils sont responsables d’occlusion ou de perforation, avoir de très graves conséquences, voire entraîner la mort de l’animal.

Fiche Médicale N°17. Les Intoxications par l'étoile de Noël

La Poinsettia ou “étoile de Noël” (Euphorbia pulcherrima) est une plante très appréciée pour ses vertus décoratives. Elle ne fait pas partie des plantes connues pour leur grande toxicité comme le Laurier rose ou le Ricin. Néanmoins, son ingestion en quantité importante par votre animal de compagnie peut avoir de graves conséquences…

Fiche NAC N°01. Bien S'occuper de son Lapin Nain

Le lapin est un animal territorial, et relativement dominant. Il faut lui apprendre le plus tôt possible à partager son territoire : sinon attention aux morsures lorsque vous mettez la main dans sa cage, même pour lui donner à manger. Il est très curieux, et participe à la vie de famille : cela-dit, il reste très craintif et méfiant ; il apprendra petit à petit à accepter les bruits et les mouvements qui l’entourent. Très bon compagnon de jeu, il peut s’avérer être un « toutou qui va chercher sa baballe » : naturellement, le lapin aime tout déplacer (mangeoire, bâtons à grignoter, …). Il est très amusant de lui apprendre à courir après une balle, ou de lui lancer un jouet qu’il relancera lui-même …

Fiche NAC N°02. Dentisterie chez le Lapin

Les lapins sont prédisposés aux abcès dentaires quel que soit leur âge. Ces abcès ne sont pas toujours visibles et tout écoulement oculaire (larmoiement), nasal (jetage), ou buccal (salivation) doit y faire penser. Outre le curetage de l’abcès, le retrait d’une ou plusieurs dents est obligatoire. Ceci se fait sous anesthésie générale, et ne pose aucun soucis d’alimentation par la suite pour le lapin.

Fiche NAC N°05. Présentation du Furet

Le furet est un animal domestique. La femelle pèse entre 600 et 900 g et le mâle entre 1 et 2 kg. Son espérance de vie est de 5 à 11 ans. Affectueux et joueur, le furet est un animal de compagnie qui peut être gardé en cage, avec quelques sorties en liberté dans la maison. La cage doit être vaste, si possible à étage, et placée à l’abri des courants d’air. Elle peut être recouverte de copeaux de bois et doit contenir un coin propre pour la distribution de nourriture (croquettes spécifiques pour furets), un coin réservé aux besoins (les furets s’habituent parfois à la litière pour chat) et un espace pour dormir (cabane, hamac, pull-over).

Fiche NAC N°07 Présentation du Lapin

Le lapin est un animal domestiqué depuis plus de 1000 ans dont le poids varie entre 800g et 1,8 kg. Son espérance de vie est de 5 à 10 ans. Le lapin doit manger à volonté du foin de très bonne qualité, des légumes et de la verdure (carotte, laitue, fenouil, pissenlit…). Des granulés pour lapin peuvent être donnés en petite quantité (30 grammes par jour). Des fruits peuvent également être laissés à disposition de temps en temps (pommes, poires…), sauf en cas de diarrhée. Il est normal de voir le lapin manger ses propres crottes et il faut le laisser faire.Ce comportement est nécessaire à la bonne digestion des aliments.

Fiche NAC N°08. La Malocclusion dentaire du Chinchilla

La malocclusion est l’une des plus fréquentes maladies dentaires chez les rongeurs.  Leurs dents poussent constamment, d’où l’origine du problème.  La malocclusion peut être définie par le mauvais alignement des dents, incisives, molaires ou prémolaires, ce qui empêche l’usure normale de la dentition.  Les dents, et / ou les racines des dents, poussent sans cesse, ce qui amène bien souvent à la mort de l’animal. 

Fiche Reptile N°02. L'alimentation des Reptiles Herbivores

L’alimentation doit se composer de 90 % de légumes pour 10% de fruits. Il faudra veiller à présenter des aliments variés, toujours frais, lavés des pesticides,  renouvelés chaque jour et au moins trois parmi la liste ci-dessus. Il sera important de rajouter un os de seiche (destiné aux oiseaux) et si nécessaire des vitamines mais celles-ci devront être dosées de façon précise car elles peuvent être très préjudiciable à l’individu;

Fiche Reptile N°03. Le Python Royal : Pourquoi pas chez vous ?

Le Python Royal est un reptile de la famille des boïdés. Originaire d’Afrique et d’Asie, sa beauté, sa taille raisonnable et sa docilité font de lui un animal très prisé. C’est pourquoi il fait partie désormais des N .A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cependant, comme tous les serpents, un certain nombre de règles sont à respecter quant à sa manipulation.

Fiche Reptile N°04. Le Serpent des Blés

Le serpent des blés (Elaphe guttala) est un serpent appartenant à la famille des Colubridés. Il est originaire du sud-est des Etats-Unis et du nord-est du Mexique et vit en milieu terrestre et sec. Son caractère est généralement très docile, il n’est pas venimeux car ne possède pas de crochet à venin, son élevage est assez aisé et il n’est pas concerné par la Convention de Washington : toutes ces raisons font de lui un N.A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cependant, comme tous les serpents, un certain nombre de règles sont à respecter quant à sa manipulation. 

Fiche Reptile N°05. Les Caméléons

Les caméléons sont des reptiles de la Famille des caméléonidés, originaires d’Afrique. Leur taille varie en fonction de l’espèce considérée, et peut varier de 3cm pour les Caméléons terrestres, entre 13 et 19 cm pour les Caméléons nains et jusqu’à 70 cm pour les Caméléons « vrais ». Ils font partie désormais des N .A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie) . Parmi les reptiles il est l’un des plus populaires avec l’Iguane Vert et les tortues.

Fiche Reptile N°06. Les Colubridés

Les Colubridés sont des serpents originaires d’Amérique, d’Asie ou d’Afrique au caractère en général assez facile. Leur taille est très variable en fonction de l’espèce considérée. En effet, le serpent des blés mesure entre 80 et 150 cm, alors que le serpent taureau mesure en moyenne 2,50m. Leur élevage est relativement aisé, et c’est pourquoi ils font partie désormais des N .A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cependant, comme tous les serpents, un certain nombre de règles sont à respecter quant à leur manipulation.

Fiche Reptile N°07. Les couleuvres jarretières

Les Couleuvres jarretières (Thamnophis sirtalis) sont des serpents originaires d’Amérique du Nord au caractère généralement pacifique. Ils chassent en milieux aquatiques, mais vivent en milieux terrestres et secs. Leur élevage reste relativement simple, et c’est pourquoi ils font partie désormais des N.A.C. (Nouveaux Animaux de Compagnie). Cependant, comme tous les serpents, un certain nombre de règles sont à respecter quant à leur manipulation.

Fiche Reptile N°08. Les Maladies Transmissibles à l'Homme par les Reptiles

Les reptiles sont susceptibles d’être porteurs de nombreux germes pathogènes, dont certains sont potentiellement contagieux à l’homme. Cependant, il convient de préciser que le risque dépend avant tout de l’hygiène et de la salubrité du milieu de vie de l’animal, de sa provenance, ainsi que des contacts physiques plus ou moins étroits entretenus avec lui par son propriétaire.